Di sak na pou di

Les oubliés de la réforme des rythmes scolaires

Courrier des lecteurs de Témoignages / 22 novembre 2017

JPEG - 173.1 ko

La presse a publié la liste des communes demandant le passage à la semaine de 4 jours hebdomadaires dès le 29 janvier 2018 ; 7 communes n’ont pas fait de demande.

Et comme M. le Recteur de l’Académie l’indique, sur les 17 demandes effectuées, seulement 4 dossiers sont réellement construits selon lui.

Il semble donc évident que toutes les communes ne seront pas concernées par ces modifications des rythmes, réclamées pourtant par l’ensemble de la communauté éducative : parents et enseignants.

Comme au mois de juillet déjà, M. le Recteur, arguant de l’intérêt des élèves, usera et abusera de son pouvoir, au cours du CAEN du 29 novembre 2017, pour qu’un minimum de communes et un minimum d’écoles puissent accéder au changement des rythmes hebdomadaires.

En fait, l’intérêt des élèves ne se décrète ni ne se prescrit, il se vit au quotidien et sur le terrain. Mais, c’est le même recteur qui a décrété l’organisation annuelle du calendrier plaçant les vacances au 22 décembre 2017 et refusant que la communauté éducative se prononce sur un calendrier climatique.

Le bureau du SAIPER UDAS