Témoignages - Journal fondé le 5 mai 1944
par le Dr Raymond Vergès

Accueil > Chroniques > Di sak na pou di

Ligue des Droits de l’Homme : solidarité avec Danièle Obono

jeudi 3 septembre 2020, par Ligue des Droits de l’Homme

La Ligue des Droits de l’Homme à la Réunion dénonce l’ignominie de la « politique fiction » de « Valeurs Actuelles » sur la députée Danièle Obono, présentée en esclave, collier de fer au cou, dans l’Afrique du XVIIIe siècle.

Au prétexte de critiquer l’idéologie « décoloniale » et de liberté de la presse, il s’agit une nouvelle fois d’une expression nauséabonde d’une extrême droite décomplexée, avec cette représentation volontairement avilissante de la femme noire.

Aussi bien, au-delà de toute possible différence d’opinions avec Mme Obono, notre entière solidarité lui est acquise en cette circonstance.

Le bureau de la LDH à la Réunion



Un message, un commentaire ?

signaler contenu


Facebook Twitter Linkedin Google plus