Di sak na pou di

Notre Terre n’aura plus jamais le même visage

Bruno Bourgeon / 10 mars 2020

JPEG - 17.3 ko

Le réchauffement climatique s’annonce plus fort que prévu, selon les scientifiques. Le bilan de l’année 2019 est dramatique : 6 à 7 millions de morts prématurées chaque année dans le monde à cause de la pollution de l’air ; 41 % des insectes menacés d’extinction dans le monde ; 7900 km² de forêts déboisés au Brésil depuis 2017, soit trois Réunion en deux ans ; un tiers des oiseaux des campagnes françaises en déclin ; le niveau des océans va augmenter d’un mètre ; les températures de 3 °C ; du plastique retrouvé à11 km de profondeur dans les fonds marins.

Des centaines de milliers de signataires réclament l’arrêt du rejet des plastiques. Ils demandent : - une loi pour pénaliser tout rejet de plastique dans la nature
- STOP PLASTIQUE : agissons ensemble.
- bannir les bouteilles de plastique e l’État pour une pédagogie par l’exemple.
- changement climatique : protégeons nos enfants. Le GIEC, Groupe International d’experts sur l’Evolution du Climat, a rendu public le jeudi 8 août 2019 un rapport spécial sur l’utilisation des terres. Les conclusions sont alarmantes. Il faut une réforme profonde du système alimentaire pour répondre à la crise climatique.

Plus récemment, le mardi 17 septembre 2019, des scientifiques français ont lancé une alerte concernant la dégradation du climat bien plus importante que prévue. Des phénomènes naturels extrêmes vont se multiplier. La température atmosphérique augmentera jusqu’à 7 °C. Nous devons agir, et vite. Ensemble, pour le climat. Signez la pétition, soutenez les objecteurs de croissance, accompagnez Extinction Rebellion, rejoignez Youth For Climate. La vie de vos enfants et petits-enfants est en jeu.

Bruno Bourgeon, porte-parole d’AID