Di sak na pou di

Perte d’autonomie : les premières orientations du gouvernement

Courrier des lecteurs de Témoignages / 14 janvier 2020

JPEG - 17.3 ko

Suite à 2 interventions récentes de députés lors des « questions au gouvernement » à l’Assemblée Nationale, les 2 axes donnés par Madame la Ministre de la Santé ont été clairs :
1) injecter de l’argent dans les EHPADS
2) s’engager dans une formation d’Aidants
Sur le 1er point, il est évident que les EHPADS manquent cruellement de moyens. Encore faudra-t-il que cet argent soit efficacement utilisé notamment par un recrutement significatif de personnel : auxiliaires de vie, aides-soignantes, kinésithérapeutes, animatrices, psychologues…et que les établissements rendent des comptes à l’Etat puisqu’il s’agit d’argent public.
Sur le 2e point, il est certain que la perte d’autonomie nécessite des personnes qualifiées et donc formées. Les « personnes-ressources » : - en général une des filles du (de la) gramoune - mais aussi des aides-soignant(e)s intervenant à domicile et pourquoi pas des " hommes ou dames de compagnie » s’ils vivent seuls, formés pour être rapidement opérationnels.

En termes de formation, les « dames de compagnie » devraient apprendre à accompagner nos gramounes en soirée : jeux de type scrabble pour faire travailler la mémoire, travail sur l’écoute et l’art de communiquer, re-valorisation de la personne âgée par la mise en valeur de ses aptitudes, un travail sur la perte d’équilibre et comment relever une personne âgée en cas de chute, le développement du sens des responsabilités (nature et modes d’intervention). Complémentaires du personnel soignant-sans le remplacer bien sûr - elles doivent être capables d’assurer le suivi et la responsabilité du (de la) gramoune le soir et la nuit… Pour celà, qui dit formation dit indemnité de garde de nuit de 400 à 800 euros pour que les « dames de compagnie » puissent être un peu plus autonomes financièrement. (chambre offertee petite indemnité)
Attendons la suite des interventions, des réflexions et des annonces du gouvernement qui ne devraient pas tarder à tomber… Souhaitons que nous soyons entendus ! Mme Erica Bareigts et une député LREM ont en effet été chargées de nous auditionner récemment pour servir de base aux commissions de l’Assemblée Nationale.

Patrice Louaisel
Président de « SOS Gramounes isolés »