Journal fondé le 5 mai 1944
par le Dr Raymond Vergès

Cliquez et soutenez la candidature des Chagossiens au Prix Nobel de la Paix

Accueil > Chroniques > Di sak na pou di

Rencontre au sommet, Chine-USA, à San-Francisco

mardi 14 novembre 2023, par Ary Yée Chong Tchi Kan


Depuis samedi, l’APEC (Coopération Économique Asie-Pacifique) est réunie à San Francisco. Narendra Modi est l’invité d’honneur. La Russie a une délégation conduite par le Vice-Premier ministre Alexeï Overtchouk qui est sous sanction européenne mais pas américaine. Mercredi, une rencontre est prévue entre Joe Biden et Xi Jinping. Que peut signifier cet état d’esprit du pays hôte ?


1 — Biden se représente à sa propre succession, exactement dans un an. Son état physique et mental connaît des défaillances. Il a besoin de montrer à l’opinion américaine qu’il maîtrise ses sujets, en particulier la stabilité économique et la sécurité mondiale.

En effet, le leadership américain est chamboulé dans le monde. Le modèle « american way of life » ne fait plus recette. Les slogans de campagne électorale « Make America great again » et « America first » expriment le sentiment d’avoir été déclassé. Par qui ? La Chine est accusée de tirer profit de l’ouverture politique opérée par Nixon et Kissinger. L’élite politique s’indigne, sanctionne à tout-va, mais se heurte à la création d’un monde multipolaire. Les peuples souverains réclament le développement pour tous et une gouvernance mondiale démocratisée, plus équitable.

2 — Les BRICS portent l’espoir de ce nouveau monde. En août, en Afrique du Sud, 40 pays ont demandé leur adhésion. L’Union Africaine libéralise l’économie des 55 États membres. Le RCEP (Régional Comprehensive Economic Partnership), la plus grande zone de libre échange au monde, est opérationnel depuis le 1er janvier 2022. Parmi les 15 pays membres se trouvent la Chine, le Japon, la Corée du Sud, l’Australie et la Nouvelle-Zélande. De nombreux pays, à l’exemple de l’ASEAN, abandonnent le Dollar dans leur commerce bilatéral.

3 — Sur le plan idéologique, l’ICR (Initiative Ceinture et Route) est le seul projet d’intégration mondiale. Elle vient de fêter son dixième anniversaire. L’Initiative pour la Civilisation mondiale est une doctrine pour le respect de la diversité culturelle et la responsabilité commune de l’humanité. Proposé par le Parti communiste Chinois, il met en avant la Paix et la coopération. La réconciliation Iran-Arabie Saoudite est une expérience positive. Il sera impossible de faire l’impasse sur l’Ukraine et la Palestine.

4 — En définitive, la rencontre entre XI Jinping et Joe Biden va surtout poser un sérieux problème aux pays européens, tellement habitués à suivre les États-Unis dans la rhétorique anti-chinoise. Anciennement leader mondial de l’automobile, les géants traditionnels sont dépassés par la vélocité des entreprises chinoises, telles que BYD, capable de produire une nouvelle marque en 18 mois, seulement. Huawei a été bloqué parce qu’il est devenu leader des équipementiers. En s’attaquant à l’immédiat, Américains et Européens auront du mal à enrichir par leur pratique le thème de l’APEC « Créer un avenir résilient et durable pour tous ». Janet Yellen, secrétaire au trésor, a répété à Beijing comme à San Francisco qu’il n’y aura pas de « découplage de l’économie » entre les 2 grandes puissances.

Sans jouer au devin, compte tenu du contexte global, cette rencontre entre les 2 grands, sera un bon millésime.

Ary Yee-Chong-Tchi-Kan


Un message, un commentaire ?

signaler contenu


Facebook Twitter Linkedin Google plus