Di sak na pou di

Reunion 1ère et le 19 mars 1946

Jean-Paul Ciret / 20 mars 2018

JPEG - 45.6 ko
Raymond Vergès pas cité dans un reportatage sur le 19 mars...

Décidément, à Réunion 1ère, on a bien du mal à oublier les mânes de feu Jean-Vincent Dolor et de ses exemplaires pratiques en matière journalistique. On me taxera d’acharnement post-mortem, mais ce lundi soir encore il fallait le faire, comme l’ on dit familièrement, pour évoquer le 19 mars 1946 sur ce qui est, paraît-il, la télévision publique.

En effet, pour illustrer le vote de la loi historique du 19 mars 1946, le/la ’ journaliste ’ a réussi, s’ agissant de traiter cette question d’ un point de vue réunionnais, à ne mentionner ni le Dr Raymond Vergès, ni Léon de Lépervanche mais à en solliciter abusivement la signification, en en faisant une loi d’ « assimilation », alors qu’il s’agissait avant tout d’ une loi d’ EGALITE, destinée à faire sortir La Réunion de la misère et de l’ injustice coloniales ! Et, pour couronner le tout, ’ letchi sur le gâteau ’, en illustration de ces propos, une photo de… Michel Debré, présentée comme document d’ époque ! Je passe sur tout le reste, qui « oublie » de mentionner toutes les luttes conduites par le PCR pour donner un contenu concret et réel à l’ égalité, mais se termine par une ode à… Erika Bareigts et à la loi sur “l’égalité réelle“ comme si c’était elle la véritable héroïne de la lutte des Réunionnais-e-s pour l’Egalité. Il existe, paraît-il, une déontologie journalistique, mais, vraiment, j’ai dû rêver !…

Jean-Paul Ciret