Saint-Valentin, la foire aux publicités sexistes

15 février, par Courrier des lecteurs de Témoignages

C’est maintenant la coutume, chaque année à l’approche de la Saint-Valentin, les enseignes rivalisent de créativité avec des résultats malheureusement affligeants. Cette année, c’est un habitué des publicités provocantes, au national comme au local, qui se démarque. « Femme avec un Crispy, à moitié dans ton lit » publie Burger King Réunion sur ses réseaux sociaux dans une opération de communication visant à faire gagner une nuit d’hôtel pour l’internaute qui saura proposer la « meilleure phrase de lover ».

Un bien mauvais exemple donné par l’enseigne de fast-food que nous, l’Union des femmes réunionnaises, dénonçons avec fermeté. Cette enseigne prétend offrir une nuit d’hôtel pour deux.

L’achat d’un menu serait devenu un prétexte aux pires objectivations et dégradations de l’image des femmes. Cette phrase problématique accompagnée d’une photo d’une jeune femme est un exemple commun de « male gaze », ou regard masculin. La cinéaste Laura Mulvey appelle ainsi cette culture populaire (publicités, cinéma, séries, magazines) qui se construirait au travers des yeux d’un homme hétérosexuel pour qui la femme ne serait qu’un objet.

L’UFR dénonce ce sexisme nauséabond de la part d’une enseigne qui a une influence certaine sur la jeunesse. Quand on sait que 67 % des jeunes Français, entre 18 et 34 ans, sont des consommateurs réguliers de fast-food et que, selon le Financial Times, les jeunes hommes sont de plus en plus conservateurs sur les questions de genre, nous devons interroger la responsabilité de toutes et tous face à ce mouvement inquiétant de retour en arrière.

Nous regrettons que, malgré les nombreuses affaires qui ont déjà touché l’enseigne au national et à l’étranger, une plus grande attention n’ait pas été donnée pour éviter une énième publicité sexiste. Nous attendons le retrait de ces images, des excuses publiques et des actions résolues en faveur de l’égalité femme-homme.

Saint-Paul, le 14 février 2024
L’Union des Femmes Réunionnaises


Signaler un contenu

Un message, un commentaire ?