Di sak na pou di

SAIPER : Lettre ouverte à Mme Ségolène Royal

Affaire des enseignants pédophiles nommés outre-mer

Courrier des lecteurs de Témoignages / 14 février 2020

JPEG - 17.3 ko

Votre petite phrase a effectivement fait le buzz comme attendu, mais derrière ces mots vous occultez totalement votre pleine et entière responsabilité, bien concrète celle-là, loin des généralités invérifiables que vous avez proférées.
Car, M. Lechien, enseignant condamné après de nombreuses années d’agression sues et connues de tous y compris des services rectoraux, sur des enfants de cp, a opéré en toute impunité durant des années, sans que notre institution dont vous étiez la responsable (secrétaire d’état aux affaires scolaires), n’ait agi ni en le mettant à pied, ni même en le mutant dans les DOM. Il n’est malheureusement qu’un exemple parmi d’autres.

En prononçant ces paroles, l’on voit bien que vous vous dédouanez à bon compte malgré vos responsabilités au ministère durant plusieurs années.
En revanche, les enseignants mutés ou non se voient à nouveau soumis à l’opprobre publique, coupables putatifs, soumis à des accusations fondées ou non, générant des angoisses rétroactives pour les parents d’élèves.
Notre profession est en grande détresse, soumise à des réformes invraisemblables et sous le joug de parents nous accusant, par la voie des réseaux sociaux, d’enseigner la masturbation en maternelle.
Vos propos politiciens contribuent à créer un climat délétère sans résoudre la moindre problématique, les situations de violence scolaire sous toutes ses formes sont une question centrale dans l’éducation nationale et continuer à mettre la… sous le tapis ne fait qu’empirer la situation, créer des questions auxquelles vous-même avez refusé d’apporter les réponses adéquates est ce là une alternative à la politique que nous subissons actuellement ?

SAIPER