Di sak na pou di

SGEN-CFDT : « Parquons nos moutons ! »

Témoignages.re / 22 septembre 2018

JPEG - 67.6 ko
Photo Toniox

Le SGEN-CFDT de La Réunion dénonce avec force une politique éducative basée sur l’entassement et l’occupation des élèves. Comment peut-on affirmer avoir une école de la confiance lorsqu’on supprime des postes alors qu’il en manque ?
Le SGEN-CFDT reste un syndicat réformiste qui demande une politique éducative en phase avec les évolutions et besoins de la société. Cependant l’orientation adoptée par notre gouvernement s’assimile plus à une politique de gardiennage des enfants plus qu’à de la formation et de préparation du citoyen. L’ambition n’est plus envisageable dans ce contexte !
Notre situation à la Réunion est encore plus critique car notre département est sévèrement touché par la précarité et la misère sociale. Il n’est donc pas concevable de diminuer le peu qui nous reste pour améliorer à la fois le service public et les conditions de travail.
Le SGEN-CFDT dit non et à la suppression de 1800 postes et à la disparition de notre service public de qualité.

SGEN-CFDT Réunion