Di sak na pou di

Touristes dans la population dès la sortie de l’aéroport : sommes-nous vraiment en crise sanitaire ?

Cindy Barbe Robert / 13 janvier 2021

JPEG - 79.1 ko

Je me permets de vous écrire concernant un fait qui s’est déroulé à Salazie et qui m’a choquée !
Nous habitons à Salazie, plus précisément à Grand-Ilet et en allant rendre visite à la belle-famille nous nous sommes arrêtés à la Boutique du Village. Et là, sortant de son véhicule, un homme s’approche de nous pour nous demander un renseignement.
Il est environ 10 heures du matin et cet homme me demande où il pourrait se ravitailler avant de partir pour randonnée dans le Cirque de Mafate.
Je lui indique la boulangerie du village ainsi que l’épicerie dans laquelle j’allais me rendre également.

Il m’explique alors être arrivé de Paris sur le premier vol en direction de l’île de La Réunion et qu’il n’a pas eu le temps de passer dans une grande surface pour y faire quelques courses.
Interloquée, je lui rappelle que nous sommes toujours en crise sanitaire et qu’une septaine aurait permis de ne pas faire circuler le virus, toujours présent sur l’île.
Au vu de mon discours, il s’est retourné, m’a remercié à demi-mot et est rentré dans l’épicerie.

Je suis sidérée envers ces touristes qui se permettent de venir à l’île de la Réunion et qui croient que le virus ne circule pas ici.
Sommes-nous vraiment en crise sanitaire ?
Que font nos élus pour y remédier ?
Il est bien beau de nous mettre des barrières, pas de rassemblements, pas de réunion de famille, port du masque obligatoire… Mais eux, ceux qui viennent d’en dehors ont-ils tous les droits ?
Arrêtez de nous prendre pour ce que nous ne sommes pas !
Rend à nou, Nout liberté oté

Cindy Barbe Robert