Di sak na pou di

Un appel pressant : les toilettes publiques

Georges Benne / 24 juin 2020

JPEG - 17.3 ko

Je ne sais si mon billet arrive encore à propos surtout en pleine crise du Coronavirus mais cependant à la veille du second tour des municipales. Je crois répondre à la demande de nombreux citoyens qui se plaignent de ne pas en disposer quand ils se trouvent à l’extérieur de chez eux et que le besoin se fait sentir. Il y en a bien quelques unes mais certaines sont dans un tel état qu’elles sont devenues de véritables repoussoirs.

L’urgence est donc d’en ouvrir dans chaque commune, en des lieux bien précis parce que les plus fréquentés, et de les faire tenir toujours propres et accueillantes, conformes aux exigences du service de santé. Les touristes qui ont choisi de venir chez nous y gagneraient aussi. Mais pour ce travail si délicat, à la fois pour l’entretien de ces toilettes, l’accueil et l’éducation du public, il faut des personnes dévouées et compétentes qui méritent à la fois notre respect…et une rétribution honnête.

Voilà une promesse qui ne figure pas sur les professions de foi des candidats mais qui sera la bienvenue de la part d’élus responsables vraiment soucieux du bien-être de tous.

Georges Benne