Di sak na pou di

Une revendication citoyenne : les toilettes publiques

Georges Benne / 4 février 2020

JPEG - 17.3 ko

Qui peut dire qu’il n’en aura jamais besoin, surtout quand il se trouve éloigné de sa maison ? Des toilettes publiques, il en existe pourtant dans cette île, mais pas en nombre suffisant, et certaines sont dans un tel état qu’elles deviennent vite des repoussoirs.
Il faudrait donc en ouvrir dans chaque commune, en des lieux bien précis parce que les plus fréquentés, et par-dessus tout les tenir toujours propres et accueillantes, conformes aux normes des services de santé. Les touristes qui ont choisi de venir chez nous y gagneraient aussi. Pour accomplir cette tâche si délicate, les personnes compétentes ne manquent pas , encore faudrait-il les rétribuer honnêtement. A la veille d’élections municipales, voilà une promesse que les candidats peuvent faire et surtout tenir s’ils sont élus pour le bien-être de tous.

Georges Benne