Libres propos

Gastronomie et Patrimoine Mondial : quand j’ai entendu Nicolas Sarkozy annoncer ça !!!

Témoignages.re / 29 février 2008

Ne revenons plus sur le désormais fameux « Casse-toi alors, pauvre con » , si ce n’est pour ajouter que n’ont le droit de s’en étonner pour se dire scandalisés que ceux qui ont (déjà !) oublié « sa » pourtant toute récente algarade sur un port de pêche de Bretagne avec un marin récalcitrant, ou bien « sa » nuit au Fouquet’s, ou encore « ses » vacances (de milliardaires) à Chypre ou aux USA payées ni par la République, ni par lui-même, mais par de richissimes amis, ou aussi « sa » décision de s’augmenter le salaire dans les proportions que l’on sait, ou également encore, après son (deuxième) divorce, un (troisième) mariage suite à un gros coup de foudre préparé par un spécialiste en communication, Jacques Ségala, lequel ne cesse de s’en vanter !

Oui, n’y revenons plus parce que le « casse-toi alors, pauvre con »
, effet d’une colère mal maîtrisée et donc bien humaine (voir Brice Hortefeux : « Je trouve ça très bien que le Président de la République s’exprime comme chaque Français... »), a totalement jeté aux oubliettes de notre actualité et des commentaires de la presse une idée pourtant forte lancée au Salon de l’Agriculture par le P.N.R (“Président de Notre République”) ou, si vous préférez Fabrice Grondin dans son inimitable “Colle Jacques” sur RFO radio, par N.A.P (“Notre Actuel Président”) : que la cuisine gastronomique française soit classée au Patrimoine Mondial de l’UNESCO !!

Quand j’ai entendu Nicolas Sarkozy annoncer “ça” le plus sérieusement du monde, je me suis dit que là, vraiment, nous avions touché le dernier sous-plancher du ridicule.

Il n’y a pas de mal à aimer la gastronomie française, même celle qui se paye au prix fort dans nos restaurants classés par “Michelin” ou “Gault et Millaud”. De là à en faire un sujet d’exception, c’est se résigner à voir les cuisines de tous les pays du monde sourire de notre prétention à méconnaître les leurs ! A ce rythme, pourquoi ne verrions-nous pas tel pays vouloir hisser ses jolies filles à on ne saurait quel autre Patrimoine Mondial ? Et la mode ? Et la peinture ?

A vouloir absolument nous offrir une nouvelle idée lors de chacune de ses inventions, N.A.P donne l’impression qu’il est entouré d’une bordée de conseillers qui, pour faire “populaires”, captent n’importe quelle “idée” venue d’en bas et l’imposent au P.N.R qui, au nom de son droit à « s’exprimer comme chaque Français », l’officialise... en poussant un cocorico tricolore.

Nous avons envie de dire à M. Sarkozy de ne pas oublier que, selon un spécialiste des comportements de l’opinion publique, « ce que les Français ont aimé chez le candidat, ils le reprochent désormais au Président... ». Autrement dit qu’il est urgent pour lui d’apprendre maintenant à diriger la France.

Raymond Lauret