Libres propos

« Il est grand temps pour le sénateur-maire... »

Témoignages.re / 6 octobre 2007

Je ne vous cache pas que jeudi soir, je n’ai pas boudé mon plaisir devant mon poste de télé, à l’heure du Journal Télévisé. Antenne Réunion venait de nous offrir un morceau choisi de Jean-Paul Virapoullé, ivre de son habituelle rancœur obsessionnelle vis-à-vis de Paul Vergès. Avec hargne, “Monsieur Moi-je” s’en prenait une fois encore au tram-train et au président de la Région, vociférant sans retenue face à la caméra et, je l’imagine, devant les nombreuses personnes qui se trouvaient alors dans l’aérogare Roland Garros.
Et puis, quelques instants après, sur le même petit écran, Christian Estrosi affirmait devant l’opinion publique réunionnaise, avec solennité et une pointe d’ironie désabusée, que les engagements de l’Etat sur le tram-train notamment seront à la lettre respectés. Il rajoutait aussi qu’il en sera de même pour la continuité territoriale...
“Monsieur Moi-je” n’apparut plus dans le petit écran. La messe était dite, et les leçons, à méditer. Et mon plaisir, total...
Ceci dit, je comprends parfaitement que, par exemple, un Jean-Marie Virapoullé, dans son légitime souci de prendre sa place sur l’échiquier politique, suive aveuglément son père. C’est dans l’ordre naturel des choses. De même, on peut saluer comme il se doit la grande satisfaction des quelque 20 à 25% de l’électorat du Port qui ne votent pas pour Jean-Yves Langenier quand ils ont lu tout récemment que le maire de Saint-André et sénateur de la République compte désormais dans la cité maritime une tête de liste de poids estampillée “La Relève” qui mènera le combat aux Municipales prochaines et, dans la foulée de sa réussite évidemment certaine, propulsera la Jeanne d’Arc, « dans trois ans », vers la victoire en Coupe de LA Réunion. Je comprends cela... Vous aussi, je l’imagine.
Je comprends moins que certains responsables élus réunionnais, que l’on peut qualifier de “politiquement corrects”, se mettent dans de bien inconfortables situations, obligeant le Président de la République à leur rappeler, par la voix d’un de ses ministres, que les engagements qu’il a pris ne sauraient être assimilés à un simple et minable calcul électoraliste et que le premier politicien venu ne va tout de même pas les remettre en cause et le faire passer pour un j’en foutre !
Puissent-ils, ces élus qui ont cherché à manigancer chez Bussereau puis au Conseil Général, se dire aujourd’hui avec Bruno Testa : « ... Il est grand temps pour le sénateur-maire de prendre sa retraite ».

Raymond Lauret



Un message, un commentaire ?

Signaler un abus



Messages






  • Suite à la réàction de Virapoulé (maire de Saint- André) envers Monsieur Paul Vergés.
    Je vais faire vite et simple.
    Le jour où il arrivera au niveau de l’intelligence,impact ,charisme et j’en passe, de Monsieur Vergés,comme dit le proverbe : les poules auront des dents et les canards des bretelles.
    A l’heure actuelle où il devient de plus en plus hasbeen,il avait peut-etre besoin de se mettre dans la lumiere.
    Je vous souhaite une bonne fin de retraite à partir du mois mars 2008 Monsieur le sénateur-maire et vive l’intelligence.
    Dédé Fourez.

    Article
    Un message, un commentaire ?