Libres propos

« Ils en ont profité... je sais de quoi je parle »

Témoignages.re / 21 février 2008

Cela se passerait à Saint-André. C’est Yves Mont-Rouge qui l’écrit dans l’édition d’hier du “JIR”.
Je suis prêt à admettre - voire à parier - que le journaliste pourrait bien avoir laissé saliver son imagination quand, s’agissant de la cité saint-andréenne où il voit que... « la tension est assez palpable » et que... « Virapoullé sait que la partie sera plus dure que les années précédentes », il nous apprend que c’est l’épouse de Jean-Paul qui « veut absolument installer (son) fils à la mairie ».
J’ai peine à imaginer qu’il serait exact, à ce que « l’on dit » là bas, que « la liste (a été) dictée par Yvette... », « Yvette étant l’épouse de Jean-Paul Virapoullé et la maman de Jean-Marie », tient à préciser Yves Mont-Rouge. Un Yves Mont-Rouge qui, en se demandant si ce qu’il rapporte est « vrai ou faux », rajoute que « certaines déclarations émanant des candidats remerciés abonderaient dans ce sens ».
Par contre, on ne peut pas laisser dans l’ombre les propos, propos particulièrement graves, que Mont-Rouge livre à notre attention et qui émanent, dit-il, d’un des proches du maire. Lisez vous-même : «  Le Conseil municipal a besoin d’un peu de fraîcheur... Les élus qui ont été remerciés ne sont pas à plaindre. Autant ils ont fait pour la commune, autant la commune a fait pour eux  ». On croit rêver.
On croit rêver. Et la suite fait bondir : «  Ils en ont bien profité. Je sais de quoi je parle. Eux aussi le savent. A leur place, je ne crierai pas trop vite au scandale. Ils ne sont pas à la rue » . Propos de proche du Maire.
Et vlan !
On se pince pour vérifier qu’on a bien lu... Oui, on a bien lu. Et on se dit alors que Yves Mont-Rouge n’a fait que reproduire ce qui lui a été confié par quelqu’un qu’il a jugé de bonne foi. Et que, sans doute, le journaliste détient la preuve de ce qu’il avance.
Tout autre commentaire de notre part serait superflu...

Raymond Lauret