Oté

« À nous de relever le défi »

Billet philosophique

Roger Orlu / 24 mai 2019

Y a-t-il un lien entre le génie collectif réunionnais et le projet défendu par Julie Pontalba, professeure des collèges et candidate du Parti Communiste Réunionnais sur la liste du P.C.F. conduite par Ian Brossat aux élections européennes de ce dimanche 26 mai ? De plus en plus de philosophes, écrivains, artistes et autres militants culturels du pays tissent des liens entre la valorisation de l’interculturalité réunionnaise et les solutions à trouver ensemble pour résoudre de façon libre et responsable les graves problèmes auxquels est confronté notre peuple.

JPEG - 32.5 ko
La conférence de Farouk Issop sur Aristote et Averroès.

Nous en avons eu l’illustration par exemple lors de la belle conférence tenue samedi dernier au Moufia par le philosophe Farouk Issop sur le thème ‘’La pensée d’Aristote, l’intelligence d’Averroès’’, où il a présenté notamment les liens entre les valeurs humaines portées par le philosophe grec (384 – 322 avant JC) et par le philosophe arabe 15 siècles après (1128 – 1198), pour qui « en faisant les bonnes actions on devient vertueux ». Et Farouk Issop a souligné qu’Averroès a beaucoup contribué à « cultiver les passerelles de l’aristotélisme entre l’éthique, les plus beaux comportements et le bonheur, comme le soutiennent beaucoup de philosophes et croyants musulmans ».

Dans cet esprit, il a présenté sur l’écran cette pensée d’Alain De Libera, titulaire de la chaire d’Histoire de la philosophie médiévale au Collège de France : « Le génie de l’humanisme des Lumières a été d’établir une synthèse de l’héritage de la Renaissance, héritage arabo-musulman, dont le couronnement a été la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen, qui a servi de cadre à la révolution de 1789 ». D’où cette idée exprimée par Farouk Issop en conclusion : « Nous devons illuminer nos pensées par notre cœur » ; avec cette question : « Quelle sera la contribution de chacun d’entre nous à construire La Réunion de demain, harmonieuse et équitable ? ».

Un appel historique

Trois jours avant cette conférence, la sage-femme et militante culturelle Sophie Louÿs a présenté aux étudiants de l’École des Beaux Arts au Port et au public un très beau documentaire intitulé ‘’Dann fon mon kèr’’, où elle montre « une scène, un cercle, un ron ! Des poètes s’y succèdent. Leur langue créole claque, leurs pieds vibrent sur la terre basaltique en mémoire aux ancêtres. Oté fonnkézèr, « détak la lang, démay lo kèr !". Si la poésie avait ce pouvoir d’aider à panser les plaies et les injures de l’histoire, si cette poésie était une manière d’être au monde, alors, à La Réunion, elle se nommerait “fonnkèr” (fond de cœur / de l’âme). Avec les fonnkézèr Patrice Treuthardt, Anne Cheynet, Axel Gauvin, Carpanin Marimoutou, André Robèr, Judith Profil dit Kaloune, Willy Techer dit Babou B’jalah, Mikaèl Kourto, Francky Lauret, Stéphane Gilles, Christophe Barret dit Kafyab lo maronèr, Sully Andoche, Sylvain Gérard dit Gouslaye avec la musique de Jako Maron ». Et pour Sophie Louÿs, la poésie comme la kiltir péi en général a pour mission de « sortir les anciennes colonies des souffrances ».

Voilà pourquoi en août 2006, le militant et ex-prêtre Reynolds Michel a créé l’association E.P.I. (Espace pour Promouvoir l’Interculturel) afin de mener des actions depuis 13 ans pour « favoriser les rapprochements, les communications, les échanges et les connexions entre nos diverses cultures et traditions en vue d’un mieux vivre ensemble ». Et dans un ouvrage paru déjà en mai 2006, le fondateur de l’E.P.I. a lancé cet appel historique : « Vivement la création d’espaces communs d’influences réciproques, dans le respect de nos identités culturelles singulières ! Le but n’est pas seulement de promouvoir le respect de notre diversité — nos diverses traditions (laïques et religieuses) et cultures —, mais également de favoriser les conditions de leurs inter-actions et inter-fécondations, pour un meilleur vivre ensemble. C’est une possibilité qui s’ouvre. À nous de relever le défi ».

Roger Orlu