Oté

Passpor pou in l’égzil la soi : kart rouz, kart noir, kart blé !

Justin / 30 octob 2007

Nana in bon pé d’tan, kosté bann gar routièr, lavé toultan in grap de moun pa tro frékantab a s’ki paré. Zot té i vien pou zoué kart rouz-kart noir. Sa in zé d’larzan : lo boug té i manié sa té in vré zako, kart té ki tourn, épi li té i kapote karéman sak li vé. Si in moun i vé zoué épi li kroi li sava gingné, li lé mor !
Ala leurop i mazine fé in n’afèr pou arl bann moun instruyé - i apèl sa « l’émigration choisie » - la invant in kart blé. Médsin li, inzénièr li, téknisien li, infirmièz li, sak i sort dann tout péi, banna va donn so kart-la, konmsa li nora la piroté pou alé dann in péi leurop. Konprann ki poura ! An gro, si ou lé gabié, vien, si ou lé kouyon ki-tou-ni, vien pa !
Solman, bann péi pa tro dévlopé la fine dépans larzan pou form son moun, pou donn sa la gabiésité, la konpétans. Astèr i di ali : anvoy out péi dingué ! Vien leurop, ou va gingn in bon moné, épi bon kondision pou travay. Bann kolonialis na toupé oui ! Épi zot tik-tak volèr lé riskab marshé !
Kart blé, kart rouz, kart noir, bann péi pov va tir lo mové kart : dobout, guète pou oir zot zanfan gabié, kit azot pou in légzil la soi.

Justin