Agenda

Conférence en soutien aux Seychellois, conférence sur l’esclavage et Atidamba

Parmi les rendez-vous culturels de la semaine

Témoignages.re / 10 décembre 2018

Cher-e-s ami-e-s de la philo à La Réunion, voici quelques informations sur des rendez-vous culturels de la semaine à venir (la 50ème de l’année 2018, du lundi 10 au dimanche 16 décembre), reçues et transmises par le Cercle Philosophique Réunionnais, présidé par Jocelyn Clain (mail : jclain974@gmail.com - téléphone : 0692 27 25 50 - cerclephilo974@gmail.com).

JPEG - 54.2 ko

• Un message de Ciné Campus : « Chèr(e)s adhérent(e)s et ami(e)s de Ciné-campus, j’ai le regret de vous annoncer que la première partie de la saison ciné-campus 2018-2019 s’est achevée. Malheureusement, suite aux différents reports d’événements culturels à l’université, nous sommes contraints de libérer lundi soir le théâtre Canter et donc d’annuler la dernière séance du 10 décembre. Cette dernière période difficile que nous traversons a fortement perturbé le bon fonctionnement de Ciné-campus et je sais que nos rencontres du lundi soir ont beaucoup manqué à beaucoup d’entre vous mais aussi à toute l’équipe d’animateurs qui avons toujours un grand plaisir à vous faire découvrir un cinéma différent. Nous nous retrouverons bien entendu à la rentrée de février pour la 2° partie de la saison avec une nouvelle programmation qui prendra en compte tous les films qui n’ont pu être projetés en cette fin de période. Nous vous tiendrons informés par mail quelques jours avant la première séance. Je vous souhaite de passer de très bonnes fêtes de fin d’année et je vous dis à bientôt à la rentrée pour une suite, nous l’espérons tous, beaucoup plus sereine. Bien à vous tous. Pour Ciné-campus, Jean-François Medina ».

• Une annonce de Julie Pontalba au nom du Mouvement Réunionnais pour la Paix : « Ce jeudi 13 décembre à 17h 30 (heure de rigueur pour le début de la séance ; nous vous remercions pour votre compréhension), à la bibliothèque Alain Peters, Moufia Saint-Denis, le Mouvement Réunionnais pour La Paix re-programme sa conférence en soutien aux Seychellois. À cette occasion un responsable de "Preserve Seychel’s Group" interviendra en visioconférence pour expliquer la situation. Par la suite nous aurons un temps d’échange avec lui. Rejoins nous et invite tes amis à y participer. Tu pourras trouver l’invitation en pièce jointe. Bien à vous, Julie ».

• Un message de Farouk Issop farouk.issop@gmail.com : « Construire ensemble ». Je ne veux pas de pouvoir d’achat, cela impliquerait de continuer à alimenter ce même système qui suce le sang des Réunionnais depuis plus de 40 ans. Faire baisser les prix ne signifie pas la disparition des monopoles, au contraire, c’est permettre à ces mêmes enseignes vampiristes d’avoir plus d’emprise, plus de pouvoir de domination sur le peuple. Certes, une période transitoire est nécessaire, revoir les marges afin d’aider les réunionnais en difficulté. Revoir les taxes un peu plus en profondeur pour les moins aisés. Mais entendons nous bien, cela doit rester une période transitoire, jamais définitive, car d’une façon ou d’une autre les politiques et les grandes enseignes accentueront la mise en place de stratégies pour que le peuple se soumette encore et toujours à leur diktats et ce, avec la bénédiction de l’Etat. Je ne veux pas de pouvoir d’achat, je veux le pouvoir de sortir de toutes les dépendances et de toutes les addictions inoculées par le système en place. Il y a donc urgence à réfléchir ensemble à la mise en place de commerces et de banques alternatifs pour sortir de toutes formes de monopoles. Je ne souhaite pas travailler aux côtés des élus en place à La Réunion depuis plus de cinq ans, cela supposerait de persister aveuglément sur ce chemin qui nous a conduit là où nous sommes aujourd’hui : le chemin de l’échec. Je ne remets pas en cause les institutions actuelles, non pas, quoique certains mécanismes sont à revoir, je remets en cause ces femmes et ces hommes qui n’ont pas été capable de mener à bien la véritable mission pour laquelle ils s’étaient engagés auprès du peuple : celle qui consiste à offrir à tout un chacun la sécurité de l’emploi, le bien être et un équilibre de vie. Ce contrat moral est bafoué et trahit quotidiennement par les politiques. Les gilets jaunes sont la preuve vivante que leur politique est un échec, et quel plus bel exemple que cela ? Et quelle plus belle dignité pour ces politiques, que de reconnaître leurs erreurs, leurs échecs et de prouver leurs sincérités non pas par des mesures à la va vite pour préserver leurs acquis et quand le peuple est dans la rue, mais par leur démission, immédiatement, par honneur et par dignité, ne serait ce qu’à l’égard de leur propre personne. Réclamer ses droits n’est pas faire la charité, réclamer ses droits c’est participer aux instances actives pour plus de justice, pour plus de transparence, pour plus d’égalité. Dans ce sens, je souhaite la mise en place d’une véritable démocratie participative avec tous les abstentionnistes, et avec tous ceux qui, comme moi, n’ont pas de couleur politique. Nous sommes la majorité silencieuse. La politique actuelle est suicidaire. L’économie actuelle est mortifère. Une nouvelle façon de gérer la cité (politique) est incontournable. Une nouvelle façon de construire l’économie est possible. Il nous incombe donc, aux cotés de tous ceux qui, engagés dans un modèle de développement où l’humain est au centre de leur préoccupation, de proposer, avec dignité et fermeté, un nouveau modèle basé sur notre vivre ensemble et donc de notre fraternité, de notre solidarité, un modèle à visage humain où chaque citoyen a sa place et n’a pas à tendre la main (contrats aidés et autres miettes) Avec l’expérience du modèle politique et économique imposé depuis un siècle ici à la Réunion, politique dépassé et obsolète et dont nous constatons aujourd’hui la débâcle et la faillite, ne recommençons pas les mêmes erreurs et construisons ensemble la Réunion de demain. Farouk ISSOP - 0693 88 99 26.

• Vendredi 14 décembre, 18h à 20h30, l’AID vous invite à son LBSJS 148 à "Le Manguier", 5 Rue des Manguiers à Saint-Denis sur "Les conséquences économiques de l’abolition de l’esclavage à La Réunion". Présentation et débat par Hai-Quang HO, tél 0262416403, contact gsm BB 0692054505 aid97400@orange.fr, site : www.aid97400.re

• Un rappel des Amis de l’Université  : OTE PIRATES sort son Livre-disque "Comme si j’avais des ailes" et met en exergue le discours de Féderico Garcia Lorca dont Les AMIS de l’UNIVERSITE se font volontiers l’écho. Séances de dédicaces : - vendredi 14 décembre Leclerc Portail 16 heures à 18 heures - samedi 15 décembre décembre Autrement Saint-Denis 10 heures à 13 heures .

• Un rappel du message de l’association Miaro : ATIDAMBA 2018 AURA BIEN LIEU le 16 décembre

Cercle Philosophique Réunionnais