Agenda

Les 1er et 2 septembre, célébration réunionnaise de la Journée internationale du souvenir de la traite négrière et de son abolition

Parmi les rendez-vous culturels de la semaine

Témoignages.re / 28 août 2018

Cher-e-s ami-e-s de la philo à La Réunion, voici quelques informations sur des rendez-vous culturels de la semaine à venir (la 35ème de l’année 2018, du lundi 27 août au dimanche 2 septembre), reçues et transmises par le Cercle Philosophique Réunionnais, présidé par Jean Viracaoundin.

JPEG - 158.4 ko
Devant le mur du Lazaré 1 de la Ravine a Zak, Yvrin Rosalie, président du Komité Éli, entouré de Jérôme Lin (à droite), secrétaire de l’organisation, et de l’anthropologue Georges Tergémina. (photo L.B.)

• Un message de Lantant pou Lansègnman la Lang èk Kiltir Rényoné (lantantlkr@gmail.com) :
« Dans le cadre de la Journée internationale du souvenir de la traite négrière et de son abolition organisée par le Komité Éli, une commémoration aura lieu à La Grande Chaloupe (point de rencontre au Ti trin) et s’effectuera en trois temps.
- Le jeudi 23 août à 10h : Conférence de presse à La Grande Chaloupe
- Le samedi 1 septembre à partir de 17h : Accueil public avec dégustation Tizane ek kadiak 
18h00 - Projection films (Gandhi et Éli ou les forges de la liberté)
19h45 - Kabar 
Fin - 00h
- Le dimanche 2 septembre Kabar : 8h accueil public ek RISOFÉ Lazaré Ravine-a-Jak
8h30 Visite guidée, avec Laurent Hoarau
9h hommage aux aïeux vers la mer Ravine-a-jak 
9h30 Dépôt stèle Ravine-a-jak
10H Sobatkoz à la Grandshaloup ti trin, avec Georges Tergemina
11h Animation musicale
12h Piknik-partaz (manzé mèt ansanm)
14h Début kabar 
21h fin

Cordialement.
Contact Ivrin Rosalie : 0692 53 85 02 ».

• Karl Kugel vous rappelle que son exposition ‘’MaCHINE ROUGE’’ est prolongée jusqu’au 31 août 2018 à l’Artothèque de La Réunion.

• Un message de l’École du Jardin Planétaire à La Réunion :
« Bonjour zot tout ! L’équipe de l’Ecole du Jardin planétaire est heureuse de vous retrouver avec un nouveau programme de fin août à mi-décembre 2018. Des nouveautés et de beaux moments d’échanges en perspective avec notamment l’anniversaire des 5 ans de l’école fin Novembre et la présence de notre parrain Gilles Clément ».
 

• Une annonce de Lunivèrsité Maron : « Prochaines dates : "L’Autonomie énergétique à La Réunion ?", conférence animée par Jules Dieudonné, qui aura lieu de 9h30 à 12h :
- samedi 1er septembre, à La Varangue, au 21 rue Émile Grimaud, Sainte-Clotilde.
- samedi 8 septembre au Vieux Domaine, 76 chemin Recherchant, Ravine des Cabris. Jules Dieudonné est Ingénieur Chimiste de formation, et également Ingénieur en chef de la Fonction publique territoriale. Expert scientifique et technique spécialisé en matière de Changement Climatique, de développement des Energies Renouvelables et de la Maîtrise de la demande en Energie, il est Membre formateur au sein de l’association « The Climate Reality Project » Présidée par AL GORE prix Nobel de La Paix. A ce titre il est habilité par l’association « The Climate Reality Project » à animer des conférences permettant de prendre conscience de l’effectivité du changement climatique aux populations et instuitutions politiques de la zone ouest de l’Océan Indien ». Contact : jeanpascal.lauret@wanadoo.fr

• LES AMIS de l’UNIVERSITÉ présentent leur programme ; 3 conférences : 
 - à Saint-Pierre, mardi 28 août centre culturel 18h15, Rémus CIFOR présentera :
Hyper connectés : le cerveau en surcharge
https://amis-univ-reunion.fr/index.php?q=civicrm/event/info&reset=1&id=225
 - à Saint-Paul, mercredi 29 août, espace culturel Leconte de Lisle, 18h30 et à Saint-Denis, jeudi 30 août, salle polyvalente de la Mairie, 18h15 Bruno CALAS présentera :
De la servitude à l’esclavage : la genèse des inégalités sociales
https://amis-univ-reunion.fr/index.php?q=civicrm/event/info&reset=1&id=261
Contact AMIS : 0692 77 49 20 - 15 rue de la République, Centre culturel, Saint Pierre, amis@univ-reunion.fr ».

• Un message de FRANCIS BOURQUIN (bourquin.francis@gmail.com) : « Je lis toujours avec attention les e-mail du Cercle Philosophique Réunionnais. Afin de participer humblement au débat en cours, voici une modeste "contribution à l’histoire de l’Humanité" :
"Considérons les choses simplement, sans a priori. Au départ, l’humanité ignorait qu’elle était l’humanité et les hommes ignoraient qu’ils étaient des hommes. Aussi, sur le plan alimentaire, ces quadripèdes devenus bipèdes se nourrissaient de tout ce qu’ils capturaient, y compris les singes (grands et petits) et de ceux qui leur ressemblaient, c’est-à-dire leurs congénères (descendants du singe...). C’est la phase 1. Ensuite, les rivalités entre clans, tribus et ethnies amenèrent certains groupes à se solidariser dans leurs conflits, leurs razzias et leurs guerres ; c’est à ce moment que les "prises de guerre" (polémologie) devenant importantes, il s’avéra indispensable de les échanger contre d’autres matières ou objets. C’est la phase 2, c’est-à-dire le troc intertribal. Ce schéma (anthropologie, ethnologie, ethnographie, ect...) me paraît être de nature universelle, y compris en Afrique. Pour ce qui est précisément de l’esclavage, il me paraît être logique de considérer que certaines ethnies se sont dirigées à l’intérieur du Continent Africain et ont emmené "sous bonne escorte" leurs "prisonniers de guerre" jusqu’aux ports, c’est-à-dire aux divers "lieux de négoce et d’échanges". Ce fut le cas tant pour la traite négrière arabo-musulmane (phase3) que pour la traite initiée par les puissances européennes (phase4). L’ouvrage de Tidiane N’DIAYE, anthropologue et économiste sénégalais, est intéressant à découvrir ("Traite négrière arabo-musulmane, Le génocide voilé" Gallimard 2008). Parmi tous les mécanismes d’asservissement et de mise en servitude (servage, esclavage, domesticité, prostitution, salariat, ect...), l’esclavage est la forme la plus extravagante car la plus rationnalisée, sur une vaste échelle, les moyens techniques, technologiques et scientifiques le permettant. Si l’on considère avec objectivité les événements de la fin du XXème siècle appelé "Guerre des Balkans" (ex-Yougoslavie : Serbie, Croatie, Kosovo, Monténégro, ect...), il me paraît juste de dire que l’homme (et la femme) sont capable du meilleur comme du pire. Ce qui s’est passé durant cette guerre réalisée sur le Continent Européen (génocides, épurations ethniques, camps de concentration, traite des êtres humains, ventes d’organes, etc...) en atteste pleinement. Espérons qu’à l’avenir, les êtres humains garderont la mémoire de leurs pérégrinations et des arcanes de leur histoire et que l’Humanité fera preuve désormais de davantage de clairvoyance. Selon le Père jésuite Teilhard de Chardin, "l’homme est encore à naître". Selon Sri Aurobindo, "l’homme est un être de transition". Restons humbles et objectifs, même si la Réalité n’est pas toujours conforme à nos désirs. Le premier vol, le premier meurtre, le premier enlèvement, le premier viol, le premier esclave, le premier inceste...c’est par toutes ces méandres qu’a dû passer l’Humanité pour accoucher d’elle-même" ».

Cercle Philosophique Réunionnais