Agenda

Semaine de l’histoire de l’indianocéanie 2018

Parmi les rendez-vous culturels de la semaine

Témoignages.re / 26 novembre 2018

Cher-e-s ami-e-s de la philo à La Réunion, voici quelques informations sur des rendez-vous culturels de la semaine à venir (la 48ème de l’année 2018, du lundi 26 novembre au dimanche 2 décembre), reçues et transmises par le Cercle Philosophique Réunionnais, présidé par Jocelyn Clain (mail : jclain974@gmail.com - téléphone : 0692 27 25 50). Évidemment, dans le contexte actuel de révolte historique du peuple réunionnais, ce programme peut être modifié ; nous vous transmettrons les changements éventuels qui nous seront annoncés.

JPEG - 54.2 ko

• Une annonce de Ciné Campus : « Chèr(e)s adhérent(e)s et ami(e)s de Ciné-campus, compte tenu de la situation qui semble perdurer et sachant que l’université n’ouvrira pas encore ses portes ce lundi pour "les usagers", la séance ciné-campus prévue au théâtre Canter ce lundi soir 26 novembre 2018 est annulée. Pour ciné-campus, Jean-François Medina ».

• Une annonce de Paul Hoarau journaldepaulhoarau@gmail.com sur la Semaine de l’histoire de l’indianocéanie 2018 : « Comme chaque année, "La Semaine de l’Histoire", organisée par l’Association Historique de l’Océan indien, se délocalisera au Conseil régional, au Conseil départemental, à Saint-André et à Saint-Paul, du 28 novembre au 1er décembre. Le thème de cette année sera : "Commémoration du 170ème anniversaire de l’abolition de l’esclavage par la France : l’esclavage sujet d’Histoire et enjeu de mémoire". Les interventions d’éminents universitaires internationaux traiteront le thème de l’ensemble du colloque en trois parties : Hybridité de l’esclavage indianocéanique, Transition post-esclavagiste, Après-esclavage. Vous trouverez en pièce jointe, le programme détaillé de la manifestation et pourrez apprécier le choix très riche qui vous est proposé. La semaine de cette année bénéficie des soutiens de la DACOI, du Conseil régional, du Conseil départemental, des l’Association des Amis de Lacaussade, de l’Association Kartyé Lib Mémoire et Patrimoine de l’Océan Indien ».

• Le vendredi 30 novembre, 18h à 20h30, Cafeco 244 de l’AID à "Le Manguier", 5 Rue des Manguiers à Saint-Denis sur "Les conséquences économiques de l’abolition de l’esclavage à La Réunion". Présentation et débat par Hai-Quang HO tél 0262 41 64 03, contact gsm BB 0692054505 aid97400@orange.fr, site : www.aid97400.re
• Une annonce d’avance des Amis de l’Université
lesamisdeluniversite@gmail.com : « Mesdames et Messieurs, nous vous serions reconnaissants de bien vouloir informer vos réseaux, de l’événement suivant : LES AMIS DE L’UNIVERSITE (0692 774 920) ORGANISENT à SAINT-PIERRE AU CENTRE CULTURE LUCET LANGENIER LE MARDI 4 DECEMBRE 18H15 à 20H15 (entrée libre et gratuite) ‘’ANNIE MOUSSE ET LES PREMIERS HABITANTS DE LA REUNION’’ présenté par ALEXIS MIRANVILLE (Ancien professeur certifié d’histoire et géographie, auteur de plusieurs publications sur l’histoire de Saint-Paul). PRESENTATION : L’année 2018 est propice aux commémorations : centenaire de l’armistice de 1918, du décès de Roland Garros, bicentenaire de Leconte de Lisle, 350e anniversaire d’Anne Mousse, pour ne citer que les plus importantes. Cette dernière a pourtant été oubliée, alors qu’elle est la première fille, femme et mère de famille née dans l’île en 1668 et dont descendent un grand nombre de Réunionnais. Issue d’un couple de Malgaches, devenue en 1687 l’épouse d’un colon français, Anne Mousse a marqué le début du métissage de la population réunionnaise et, à travers son personnage, c’est toute la question du peuplement de l’Île qui est posée, c’est-à-dire celle de ses premiers habitants. En 1965, en célébrant avec faste le "tricentenaire du peuplement", la municipalité saint-pauloise de l’époque situe leur arrivée en 1665, avec le débarquement d’Étienne Régnault et des premiers colons français. En 2013 on fête, avec éclat aussi et au même endroit, le "350e anniversaire du peuplement", faisant débuter celui-ci en 1663. La carte de Flacourt, elle, publiée dès 1658, mentionne l’existence d’une "habitation des Français" en arrière de l’étang de Saint-Paul ».

• Un message de Jean-Pascal Lauret : Les conférences de Lunivèrsité Maron pour le mois de décembre seront animées par Danielle Barret : "Août 1961 - 13 exils sur ordonnance". Conçue, dans le contexte de la guerre d’Algérie, par le premier ministre de l’époque, Michel Debré, l’ordonnance du 15 octobre 1960 autorisait les pouvoirs publics à « rappeler d’office en métropole des fonctionnaires dont le comportement est de nature à troubler l’ordre public ». Elle aura permis aux préfets d’affecter en France métropolitaine 13 fonctionnaires antillais et treize fonctionnaires de la Réunion. Ce sont ceux là qui nous intéressent. Dénoncée, principalement par le PCR comme une « manifestation du droit colonial » - mais aussi par le Comité du Progrès et par le Président du Conseil Général Roger Payet, comme une mesure arbitraire, et une atteinte à la liberté d’opinion, cette ordonnance sera finalement abrogée le 10 octobre 1972 par le Conseil d’État, suite à une grève de la faim initiée en janvier 72 par 5 fonctionnaires réunionnais (et 3 fonctionnaires antillais)…. Danielle Barret (fille de Gervais et Nelly Barret, exilés de "l’Ordonnance Debré"), Ancienne élève de l’Ecole normale supérieure (Fontenay aux roses), agrégée de l’université et docteur en histoire (Université de Paris VII), a mené une carrière dans les ministères de la Recherche, de l’Éducation nationale et des Affaires étrangères à Paris et en poste à l’étranger, en charge de coopération internationale et de gestion, politique et évaluation de la recherche.
- Le samedi 1er décembre, de 14h à 16h, à Sainte-Clotilde (salle en négociation, précisée ce mardi 27 nov) 
- Le samedi 8 décembre, de 9h30 à 12h, nous serons au Vieux Domaine à la Ravine des Cabris à Saint-Pierre.
- Le samedi 15 décembre, de 9h30 à 12h, nous serons à la Ferme équestre du Grand Etang à Saint-Benoît.

Cercle Philosophique Réunionnais