Témoignages - Journal fondé le 5 mai 1944
par le Dr Raymond Vergès

Accueil > Culture > Culture et identité

Colloque international sur Boris Gamaleya à l’Université de La Réunion

Du 17 au 22 octobre, Amphithéâtre 1 du Campus du Moufia à Saint-Denis

mardi 4 octobre 2022


Un colloque international sur l’oeuvre de Boris Gamaleya se tiendra du 17 au 22 octobre à l’Université de La Réunion. Intitulé « Boris Gamaleya, poète indianocéanique de l’univers », il donnera lieu à de nombreuses interventions. En voici la présentation par l’Université.


« Ce nouveau colloque, intitulé Boris Gamaleya, poète indianocéanique de l’univers, sera donc l’occasion de relire l’œuvre de Boris Gamaleya à la fois dans son ensemble et son cheminement. Il est soutenu par le Conseil départemental de La Réunion, le Conseil régional de La Réunion, la DAC Réunion. Il est organisé par le LCF et l’UFR LSH de l’Université de La Réunion en partenariat avec l’Université Bordeaux Montaigne (Plurielles), l’Université de Lorraine (Centre Écritures), l’Université Nice Côte d’Azur (CTEL), l’Université Paris VII (Cerilac), l’Université Paris VIII (FabLitt), l’Université de Poitiers (FoReLLIS B2), l’Institut des Textes et Manuscrits modernes (ITEM CNRS/ENS).

Boris Gamaleya (1930-2019), né à La Réunion en 1930, d’un père russe ukrainien et d’une mère réunionnaise, est décédé en 2019 dans la région parisienne. Ancien militant autonomiste, il a rédigé les thèses culturelles du PCR, recueilli de nombreux contes créoles, fourni un lexique du créole réunionnais (paru dans le journal Témoignages) et, sur le plan littéraire, renouvelé l’écriture poétique réunionnaise depuis 1973, date de la parution de son premier recueil, Vali pour une reine morte, écrit lors de son exil politique en France suite à l’ordonnance Debré et publié chez REI. Ce long poème épique a été accueilli avec enthousiasme par la jeune génération et a été à l’origine de nombreuses pratiques d’écriture poétique. Il a ensuite élaboré une œuvre importante qui en fait l’une de voix les plus singulières de la poésie de langue française des dernières décennies : plusieurs recueils de poésie (en vers comme en prose), une pièce de théâtre dont il a tiré le livret d’un oratorio, commande de l’État en 1998 pour le 150e anniversaire de l’abolition de l’esclavage, un « roème », roman-poème s’inscrivant dans le droit fil de Rabelais, Sterne, Diderot…

Écrivain et penseur fondamental de La Réunion, de l’océan Indien et des « coïncidences du tout-ouvert » selon sa propre expression, Gamaleya, à partir de l’espace insulaire réunionnais, est l’auteur d’une œuvre qui ouvre largement vers les ailleurs spatiaux, temporels, les origines multiples et complexes, qui interroge le rapport aux mythes, aux religions, à la nature, aux vivants humains et non humains, aux morts et aux esprits, aux langues et aux voix, aux musiques et aux chants, aux arts populaires et savants.

Le premier grand colloque sur son œuvre a été organisé en 2004 à l’université de Nice par Patrick Quillier qui est sans doute devenu l’un des meilleurs connaisseurs de celui qui fut son ami, et qui l’a accompagné au long de toutes ces années. Les actes en ont été publiés par Patrick Quillier et Dominique Ranaivoson en 2011 sous le titre Boris Gamaleya, Les polyphonies de l’extrême (éditions Sépia, 2011).

Ce nouveau colloque, intitulé Boris Gamaleya, poète indianocéanique de l’univers, sera donc l’occasion de relire l’œuvre de Boris Gamaleya à la fois dans son ensemble et son cheminement. »

Programme

LUNDI 17 OCTOBRE 2022
8h30 : Allocutions officielles
9h00 : Accueil et présentation du colloque : Carpanin Marimoutou et Patrick Quillier
9h15 : PROLOGUE : Serge Pey : Action pour Boris Gamaleya

LA LANGUE DE BORIS GAMALEYA

9h30-10h00 : Patrick Quillier (Nice), Le maniérisme du signifiant chez Boris Gamaleya
10h00-10h30 : Arnaud Villani (Nice), Tempête dans la langue : l’écriture de Gamaleya
10h30-10h45 : questions
10h45-11h00 : pause

« NI MAUSOLÉE N’EST UNE ÎLE – NI MOT ISOLÉ »

(1 intervention en présenciel et 2 en distanciel)
11h00-11h30 : Marinko Koscec (Zagreb), L’île du Tsarévitch : le mythe insulaire au coeur d’un royaume rêvé
11h30-12h00 : Boris Lazic (Nice), L’exil, les identités plurielles et la figure du père dans L’île du Tsarévitch de Boris Gamaleya
12h00-12h30 : Mounira Chatti (Bordeaux), Blessure de l’origine, quête de l’identité
12h30-12h45 : questions
12h45-14h45 : pause déjeuner
14h45-15h30 : Lectures multilingues de poèmes de Boris Gamaleya (hybride) :
séance 1 (arabe, occitan, grec moderne, portugais, russe, ukrainien)
15h30-16h30 : Première table ronde des traducteurs : (hybride) Démosthène Agrafiotis (grec moderne), Alvaro Boisivon Bernardino (portugais), Dmytro Chystiak (ukrainien), Aymen Hacen (arabe), Danièle Hoursiangou (occitan), Alina Popova (russe)
(modérateur : Patrick Quillier)
16h30-17h00 : pause puis manifestation culturelle (sous réserve)
Jean-Pierre Joséphine et groupe (Cloé Rousselot, José Njiva, Franck Paco, Matchume Zango) (La Réunion et Mozambique), Proposition « musico-poétique » autour de l’oeuvre de Boris Gamaleya

MARDI 18 OCTOBRE 2022

LE « TOUT OUVERT » 1. DIALECTIQUE DU MÊME ET DE L’AUTRE

9h30-10h00 : Serge Meitinger (La Réunion), Vali pour l’inaccompli. Boris Gamaleya au revers de l’identité et de l’altérité
10h00-10h30 : Simon Ngono (La Réunion), L’expression poétique de l’autre et de l’insularité dans les oeuvres de Boris Gamaleya
10h30-10h45 : questions
10h45-11h00 : pause

LE « TOUT OUVERT » 2. L’HISTOIRE EN QUESTIONS

11h00-11h30 : Angélique Gigan (La Réunion), Odyssée eschatologique dans Le Volcan à l’envers de Boris Gamaleya (1998) ou la fictionnalisation de l’Histoire
11h30-12h00 : Danielle Barret (La Réunion), L’histoire transfigurée par Boris Gamaleya (Éclairer l’entrelacement des temporalités – temps de l’auteur, temps mythique, temps historique –)
12h00-12h30 : Catherine Coquio (Paris 7), « Baba le monde » et « le mal du temps » (enfance et historicité, temps historique et temps magique)
12h30-12h45 : questions
12h45-14h30 : pause déjeuner
14h30-15h00 : INTERLUDE 1 : Michel Cassir (Paris), Boris Gamaleya, Dialectique de l’illumination à la croisée des langues, du relief et de l’engagement (communication-performance)
15h00-15h30 : Lectures multilingues de poèmes de Boris Gamaleya (visioconférence) :
séance 2 (allemand, bulgare, chinois, hongrois, italien, malgache)
15h30-16h30 : Deuxième table ronde des traducteurs (visioconférence)
Tibor Banföldi et Ilona Kovács (hongrois), Hu Boqiao (chinois), Viviane Ciampi et Fabio Scotto (italien), Alexander Emanuely (allemand, Autriche), Kiril Kadiiski (bulgare), Jean-Luc Raharimanana (malgache)
(modérateur : Patrick Quillier)
16h30-17h00 : pause puis manifestations culturelles
Spectacle de la Compagnie Véli

MERCREDI 19 OCTOBRE 2022

LE « TOUT OUVERT » 3. LE DEVENIR DE L’OEUVRE

9h30-10h00 : Nathalie Noël (La Réunion), Patrimonialiser et exposer les oeuvres littéraires de
Boris Gamaleya comme objet culturel à La Réunion
10h00-10h30 : Bernard Idelson et Grégoire Molinatti (La Réunion), Boris Gamaleya :
construction médiatique, médiations culturelles et patrimonialisation d’une figure réunionnaise
10h30-10h45 : questions
10h45-11h00 : pause

LES LANGUES DANS LA LANGUE

11h00-11h30 : Ferroudja Allouache (Paris 8), Écrire en présence des langues du monde.
11h30-12h00 : Françoise Mingot-Tauran (Avignon), Vers une symbolique articulatoire
12h00-12h30 : Nicole Blondeau (Paris 8) Dysphonie des langues et poétique de la trace dans l’oeuvre de Boris Gamaleya
12h30-12h45 : questions
12h45-14h30 : déjeuner
14h30-15h30 : INTERLUDE 2 : visite de l’exposition l’exposition de Lofis la lang Kréol :
« Boris Gamaleya, kréolisse militan » (BU Droit-Lettres)
15h30-16h45 : Lectures multilingues de poèmes de Boris Gamaleya (visioconférence) :
séance 3 : Troisième table ronde des traducteurs (visioconférence) Boris Lazic (serbe), Eli Makovetsky (anglais), Dominique Ottavi (corse), Françoise Roy (Espagnol, Mexique), Valeriu Stancu (Roumain),
(modérateur : Patrick Quillier)
16h45-17h00 : pause puis manifestations culturelles
Céline Huet, Mari Sizay et Sébastien Arhiman, Lecture musicale de Vali pour une reine morte Danielle Barret (La Réunion), Diffusion du film Magma & Météore. Cheminement poétique dans l’oeuvre de Boris Gamaleya

JEUDI 20 OCTOBRE 2022

L’HUMOUR GAMALEYESQUE

9h00-9h30 : Béatrice Bloch (Poitiers), Piton la nuit (1992) : Une jubilation synesthésique et évocatoire s’ouvre-t-elle au lecteur ?
9h30-10h00 : Alvaro Boisivon Bernardino (Lisbonne), Écrivagance : extravagance et nostalgie de l’enfance (Le sourire et l’humour des errances de la langue dans les vavangues)
10h00-10h30 : Annie Urbanik-Rizk (Créteil), L’humour poétique de Boris Gamaleya, de la révolte à la célébration
10h30-10h45 : questions
10h45-11h00 : pause

L’ÉCOPOÉTIQUE GAMALEYENNE

11h00-11h30 : Daphné Bérenger (La Réunion), Une écologie gamaleyenne ou comment habiter l’île créole à partir des poèmes de Gamaleya
11h30-12h00 : Élisa Huet (La Réunion), Écologie (sous-)marine dans la poésie de Boris Gamaleya
12h00-12h30 : Carpanin Marimoutou (La Réunion), Présences, spectres et voix en paysages dans l’oeuvre poétique de Boris Gamaleya
12h30-12h45 : questions
12h45-14h30 : pause déjeuner

MISCELLANÉES GAMELEYESQUES

(1 intervention en présentiel, 2 interventions en distanciel)
14h30-15h00 : André Ughetto (Toulon), Les formes du lyrisme gamaleyen dans Le Volcan à l’envers, pièce et oratorio
15h00-15h30 : Danielle Fournier (Montréal), Lettre à Gamaleya, une lecture québécoise ; comment lire ce poète réunionnais dans le Québec actuel, comment une femme blanche et écrivaine peut-elle le lire et l’écrire ?
15h30-16h00 : Françoise Sylvos (La Réunion), Miscellanées du texte, miscellanées du monde
16h00-16h15 : questions
16h15-16h30 : pause puis manifestations culturelles
16h30-17h15 : Lancement réunionnais de L’infini insulaire (ni mausolée n’est une île – ni mot isolé), Anthologie de la poésie réunionnaise des origines à aujourd’hui (Carpanin Marimoutou et Patrick Quillier, éditeurs)
17h15-18h00 : Claudia Christiansen (Paris), Concert pour le partage vibratoire des voix gamaleyennes

VENDREDI 21 OCTOBRE 2022

GAMALEYA COMPARATISTE 1. GÉOGRAPHIE ET PHILOSOPHIE

9h00-9h30 : Dominique Ranaivoson (Metz), Boris Gamaleya et Madagscar ou le rêve sur la Grande Île des origines
9h30-10h00 : Aymen Hacen (Tunisie), Qu’est-ce que l’exil ? Boris Gamaleya, du « sud sud sud » à l’universel
10h00-10h30 : Hadi Rizk (Paris), L’exubérance du multiple : les résonances spinozistes de la poésie de Boris Gamaleya
10h30-10h45 : questions
10h45-11h00 : pause

GAMALEYA COMPARATISTE 2. APPROCHES COMPARATISTES

11h00-11h30 : Joël Des Rosiers (Montréal), Gamaleya et Walcott (titre à venir)
11h30-12h00 : François Heusbourg (Nice), Boris Gamaleya, Daniel Biga, Odysseas Elytis :
Balcon sur l’enfance et néologismes pour « colmater l’éternité » dans l’oeuvre tardive de trois poètes à l’univers terraqué
12h00-12h15 : questions
12h15-14h00 : pause déjeuner

RÉCAPITULATION

14h00-15h00 : Carpanin Marimoutou et Patrick Quillier :
Présentation synthétique des enseignements du colloque et discussion collective
15h00 : Épilogue (distanciel) : Gabriel Okoundji : Salut à Boris Gamaleya
15h30 : pause
15h30-16h30 : LIGNE ROUGE POUR BORIS GAMALEYA (action de Chiara Mulas et Serge Pey)

SAMEDI 22 OCTOBRE 2022
Lieux gamaleyens (Plaine des Palmistes, Rivière-St-Louis, Makes)

Médiathèque de Saint-Pierre (18h00) :

HOMMAGE À BORIS GAMALEYA

« MANDALA DES ÉTOILES » (action de Patrick Quillier)

APPEL À TÉMOINS (action de Serge Pey et Chiara Mulas)


Un message, un commentaire ?

signaler contenu

Plan


Facebook Twitter Linkedin Google plus