Culture et identité

Commémoration de la Révolte de Saint-Leu 1811

Du 11 au 13 novembre avec le Komité Éli

Témoignages.re / 9 novembre 2016

Ce mardi 8 novembre, le Komité Éli, présidé par Ivrin Rosalie, a tenu une conférence de presse devant la grande stèle mémorielle de la place de la mairie de Saint-Leu pour présenter le programme de la 17e Komémorasyon la révolt’ Sinlé 1811, qui se déroulera du vendredi 11 au dimanche 13 novembre.

JPEG - 86.3 ko
Lors de la conférence de presse du Komité Éli ce mardi matin devant la stèle commémorative de la révolte de Saint-Leu en 1811, de gauche à droite : Jeanne Heurtault, étudiante ; Ivrin Rosalie, président du Komité Éli ; Sharl Sintomer, président de Mouvman Lantan Koudmin ; Georges Tergémina, anthropologue ; Jérôme Lin, secrétaire du Komité Éli.

Les organisateurs de cette commémoration ont d’abord rappelé que cette révolte a été menée par plus de 200 esclaves de la région de Saint-Leu et du Gol du 5 au 8 novembre 1811 pour obtenir l’abolition de l’esclavage dans le pays. Dénoncés aux maîtres par un esclave traître nommé Figaro, les rebelles ont été violemment réprimés dès leur soulèvement en sortant du bassin Missouk à la ravine du Trou.

Tout cela est d’ailleurs clairement rappelé par plusieurs historiens, dont Sudel Fuma, dans le magnifique film de William Cally intitulé ‘’Élie ou les forges de la liberté’’, dont la projection fait partie du programme de cette commémoration. D’ailleurs un hommage sera rendu à cette occasion à plusieurs grands militants réunionnais qui se sont battus pour la connaissance de notre culture et de notre histoire, comme Sudel Fuma, Franswa Sintomer, Dédé Lansor…

Les organisateurs ont aussi rappelé l’importance de continuer à faire connaître cet événement historique, comme cela est fait depuis 1999 et comme cela s’est notamment déroulé dans tout le pays lors de ‘’Lané Éli’’ en 2011 pour céléber le 200e anniversaire de la révolte. « Ce fut la plus importante des nombreuses révoltes d’esclaves à La Réunion mais elle n’est pas encore assez connue par nos compatriotes car nous sommes encore trop dans le déni de la part du système officiel qui nous domine », a souligné Ivrin Rosalie.

Associations et artistes solidaires

Voici donc le programme détaillé annoncé lors de cette conférence de presse et préparé avec le soutien de plusieurs associations et artistes solidaires :

- Vendredi 11 novembre à partir de 8h : hommage à Ravine Trou.

- Samedi 12 novembre à partir de 16h : Kabar la libérté dann Park 20 Désanm (animations, projection des films en hommage à Éli et Nelson Mandela, sobatkoz, kabar).

- Dimanche 13 novembre dann Park 20 Désanm, à partir de 7h, risofé ; 8h 30, dépôt de gerbes, sobatkoz ; 12h, piknik-partaz ; 13h, kabar èk fonnkèr.

Par ailleurs, le dimanche 20 novembre est aussi programmée une sortie historique sur le « lieu marronnage Piton Rouge » dans les hauts de Saint-Leu.

Voici enfin la liste des groupes musicaux qui apporteront leur contribution à la réussite de cet événement : Zandémik, Zarlor, Ti’ Moris, Nasyon Kabaré, Kayanmbé, Frère de Son, Tiloun, Krèv Ker Maloya, Mokap, MLK, Rézonans, Matias Maloya, Kréolokoz, Kiltir, Votia, Izao Zaza Kelly, Kalbass, Ti Zanfan Gado ek inn dé an plis…

Pour en savoir plus, contact : Ivrin Rosalie au 0692 53 85 02.