Culture et identité

Édition 2018 ‘’Komémorasyon Révolt Sinlé 1811’’

Les 10, 11 et 18 novembre à Saint-Leu et au Piton Rouge

LB / 6 novembre 2018

Ce lundi 5 novembre, devant la stèle érigée en hommage aux combattants réunionnais de la liberté et située devant la mairie de Saint-Leu, le Komité Éli, présidé par Yvrin Rozali, a tenu une conférence de presse pour présenter le programme de l’édition 2018 de la ‘’Komémorasyon Révolt Sinlé 1811’’. C’est la 19ème édition de cette célébration et elle se déroulera samedi et dimanche prochain dans le parc 20 Désanm en ville de Saint-Leu avec diverses actions, avant de se terminer le dimanche 18 novembre avec une randonnée historique au Piton Rouge. 


JPEG - 123.7 ko
Aux côtés d’Yvrin Rozali, portant le drapeau d’Éli, le chef de la révolte des esclaves à Saint-Leu en 1811, les autres responsables du Komité Éli.

Avant de présenter les détails de ce programme, Yvrin Rozali et son équipe, dont Jérôme Lin, secrétaire et coordinateur artistique, et Cédric Abar, le trésorier de l’association, ont rappelé en quelques mots le déroulé, les conséquences et l’importance de cette révolte de nos ancêtres esclaves à Saint-Leu du 5 au 11 novembre 1811 à partir du bassin Misouk dans les Haut de la ravine Trou. Ils ont évoqué aussi la gravité des trahisons commises par certains esclaves complices des maîtres blancs, comme Figaro, qui a alerté ces derniers sur la révolte en préparation, déclenchant la répression criminelle des mercenaires qui sont passés par la ravine des Poux pour aller tuer et arrêter des dizaines de rebelles.
Autre rappel : la condamnation à mort de 25 de ces rebelles par la justice coloniale française lors du procès qui s’est déroulé dans la cathédrale de Saint-Denis en mars 1812. Une condamnation suivie de 15 décapitations publiques dans tout le pays pour mettre en garde les résistants à l’esclavage et l’on peut voir dans plusieurs communes comme Saint-Benoît, Saint-Denis, Saint-Paul, Saint-Leu et Saint-Pierre des statues ou des stèles commémoratives à ce sujet.

Hommages à Maximin Boyer et William Zitte

Concernant le programme de cette commémoration 2018, voici le calendrier annoncé hier par les organisateurs :

- Le samedi 10 novembre à 8h, un rituel à la ravine Trou et à partir de 16h dans le parc 20 Désanm, accueil du public, suivi à 19h de la projection de 2 films (‘’Éli ou les forges de la liberté’’ – ‘’Quand le monde bascule’’, hommage à Mahatma Gandhi), et un Kabar avec deux groupes Zandémik.

- Le dimanche 11 novembre à 8h, accueil du public ek risofé ; à 9h, hommage place de la mairie avec dépôt de gerbes devant la ‘’Stèle Révolt 1811’’ ; à 10h dans le parc, sobatkoz avec des historiens ; à 12h, piknik-partaz ; à 14h, début du Kabar ék Zanfan Gado, P. Manan, Zarlor, 7 Po, Ti Moris, Maronér Koméla, Zétikamaloya, Mokak, Zandémik, Rézonans, Mangalor, Dalon Maloya, Kalbas ék dot ankor. 

- Le dimanche 18 novembre : randonnée historique au Piton Rouge, avec un rendez-vous à 8h devant le Jardin botanique Mascarin pour le départ en bus pour rejoindre la marche vers des lieux de mémoire du maronaz comme le cimetière des esclaves et la caverne du roi Phaonce. 

À noter enfin que ces journées commémoratives auront aussi pour objectif de rendre hommage à de grands militants culturels réunionnais qui nous ont quittés récemment : le chanteur Maximin Boyer et l’historien William Zitte. Pour plus d’informations, vous pouvez contacter Yvrin Rozali au 0692 53 85 02.

L.B.