Culture et identité

Hommage à Vladimir Syromiatnikov, un militant de la solidarité internationale

Culture

Témoignages.re / 20 juillet 2019

Ce mercredi 17 juillet, pour célébrer l’anniversaire d’une « rencontre spatiale historique » en 1975, « le Dr Guy Pignolet, le Dr Joël Pélerin et quelques-uns des amis de Vladimir Syromiatnikov » se sont retrouvés devant le monument la Porte des Mondes sur le boulevard Sud à Sainte-Clotilde. Outre les organisateurs, une dizaine de personnes — dont la Docteure Alice Pélerin et Marcel Bollon, membre du CESER — ont participé à cette célébration, dont voici la présentation par Guy Pignolet, président de Science Sainte-Rose.

JPEG - 61.6 ko
La cérémonie de ce mercredi 17 juillet à la ‘’Porte des Mondes’’ en hommage à Vladimir Syromiatnikov. (photo Joël Pèlerin)

« Neil Armstrong et Buzz Aldrin ont marché sur la Lune il y a cinquante ans, ouvrant une nouvelle ère pour l’humanité. Mais pour le gouvernement de la nation étatzunienne, il s’agissait simplement de battre un gouvernement concurrent, loin de toute grandiose vision d’avenir, et le programme Apollo a été rapidement abandonné, sans même être terminé. Le matériel restant — les fusées, les capsules — a été utilisé pour des missions de moindre ampleur que l’exploration de la Lune, mais néanmoins importantes, en particulier pour les trois missions Spacelab, et en 1975, pour l’opération ASTP - Apollo-Soyuz Test Project.
Le Réunionnais d’origine russe Vladimir Syromiatnikov, spécialiste mondial de l’amarrage entre vaisseaux spatiaux, n’aimait pas les guerres, même froides, et il a imaginé, pour promouvoir le « bien vivre ensemble », d’organiser une poignée de main en orbite entre Américains et Soviétiques. Ce qui fut fait le 17 juillet 1975.
La Réunion et la Ville de Saint-Denis ont érigé sur le boulevard Sud le monument de la Porte des Mondes en hommage à Vladimir Syromiatnikov, grâce à qui en 1997 des élèves réunionnais du Collège Reydellet et des élèves d’un collège technique de Naltchik, en Kabardie-Balkar, ont pu réaliser le premier satellite collégien du monde ».

« À la gloire de l’Homo Sapiens »

« La ‘’Porte des Mondes’’ est une œuvre monumentale conçue par le sculpteur Serge Samÿn et réalisée par Science Sainte-Rose, symbolisant la rencontre et l’ouverture sur le monde entier, pour hommage à l’ingénieur russe Vladimir Syromiatnikov, l’homme qui a mis La Réunion en orbite. La réalisation de cet ouvrage remarquable a été rendue possible par une exceptionnelle coopération volontaire entre deux Partenaires Principaux (la Ville de Saint-Denis et l’Association Science Sainte-Rose), quatre Partenaires Associés (les Réunionnais du Monde, les Petits Débrouillards, le SALM Sainte-Rose et le groupe Mémoires), et six grands Mécènes (l’industriel Abdéali Goulamaly, Mauvilac, Chryso, Holcim, la SCPR et les Transports Incana ». La Porte des Mondes a été inaugurée le 21 novembre 2012 ».
« Dans une dernière opération de désamarrage cosmique et fatale, dans la nuit du mardi 19 septembre 2006, Vladimir Syromiatnikov, né en 1933, s’est détaché de la vie et d’un monde qui l’inquiétait mais dans lequel au fond il n’avait jamais perdu l’espoir. Vladimir aimait à dire que, même si les voyous semblent souvent mieux organisés, il y a malgré tout, et partout sur la Terre, beaucoup plus de gens au cœur généreux qu’il n’y a de voyous, et que leur jour viendra. La vie de Vladimir Sergueï Syromiatnikov a été une fête à la gloire de l’Homo Sapiens.