Culture et identité

Hommage aux esclaves sans sépulture

Cimetière du Gol à Saint-Louis

Témoignages.re / 2 novembre 2017

Au cimetière du Père Lafosse à Saint-Louis, Paul Vergès, alors président de la Région avait, en 2009, fait ériger une stèle rendant hommage à tous les morts sans sépulture pour leur dire que nous ne les oublions pas.

JPEG - 104.9 ko
Elie Hoarau dépose la gerbe du Parti communiste réunionnais.

Après Sainte-Suzanne mardi, un autre hommage était rendu hier aux ancêtres morts sans sépulture. Il a eu lieu au cimetière du Gol, dit du Père Lafosse, à Saint-Louis. Il a été marqué par la présence de militants du Parti communiste réunionnais. À cette occasion, Elie Hoarau, président du PCR, a déposé une gerbe du Parti sur la stèle inaugurée en 2009.

Auparavant, Ghislaine Cataye a demandé une minute de silence très profonde, avant de déclarer notamment : « Notre peuple s’est constitué par l’apport de populations venues de tous les coins du monde : Europe, Madagascar Comores, Inde, Asie, Afrique…

Souvent, ces populations ne sont pas venues de leur propre gré.

Elles y ont été forcées à travers l’esclavage et l’engagisme. Arrivés à La Réunion ils ne jouissaient de leur vivant d’aucune considération : le Code noir de Colbert les assimilait à des meubles.

A leur mort, ils étaient encore moins que rien : jetés dans un oubli éternel. Or, chaque humain, pour nous, a droit au respect, de son vivant à sa mort. Beaucoup d’hommes et de femmes qui ont été à l’origine de notre peuple n’ont pas eu droit à cet ultime hommage ; il sont morts dans l’extrême oubli.

C’est la raison pour laquelle nous tenons à leur rendre hommage, aujourd’hui et plus particulièrement à celles et à ceux qui ont été privés de sépulture ».

JPEG - 97.2 ko
Recueillement au cimetière des esclaves de Saint-Louis.