Témoignages - Journal fondé le 5 mai 1944
par le Dr Raymond Vergès

Accueil > Culture > Culture et identité

Iniya Nalputtandu Vazhttukkal ! Bonne Année 5123 !

jeudi 14 avril 2022, par Swami Advayânanda


Quelle beauté que de voir, tôt le matin, un alignement de quatre planètes (Vénus, Jupiter, Mars et Saturne) célébrer avec nous le carême de Pâques chrétienne et juive, le jeûne du Ramadan et, bien sûr, l’arrivée de l’année 5123 pour les Tamouls !


Adieu Plava ! Ce n’est pas un adieu définitif car Plava reviendra dans 60 ans – le calendrier hindou étant luni-solaire. Bienvenue à Shubhakrt (translittéré en Soubhakritou) – mot de la langue sanskrite. Même si les brahmanes (prêtres indiens appartenant aux castes) et les poussaris (prêtres locaux) ont souvent une lecture un peu littérale du Pañjangam ou Pandyargon (le Pañchāngam, l’almanach hindou) des prévisions de l’année, il est aussi possible de déchiffrer les composants sanskrits du nom de l’année. Shubha (prononcé shoubha) veut dire ce qui est bon et Krit signifie faire (kr en sanskrit : faire) ou ce qui est fait (krta).

Contrairement à ce que nous croyons, l’hindouisme accepte la liberté de la lecture des textes et des mots. C’est la raison pour laquelle nous avons autant de sampradāyas, de courants initiatiques majeurs et secondaires.

Ainsi, nous pouvons voir dans Shubhakrt la possibilité de transformer le négatif en positif. Cette année devient donc un moment où nous allons faire le maximum d’efforts pour nous améliorer, faire sortir le tamas (l’inertie) en nous pour atteindre le sattva (l’équilibre intérieur). De toutes les grandes religions pratiquées dans le monde, l’hindouisme a un énorme point faible : l’enseignement religieux. Il n’y a pas de catéchismes ni de médersas, sauf pour les brahmanes qui ont des pāthashālas où ils apprennent les Védas et autres textes appelés Shāstras. Il revient donc aux individus de faire leurs recherches et surtout de trouver les gurus compétents et altruistes pour découvrir les trésors et les messages des sages.

C’est là où intervient la loi du karma. Ce n’est pas une approche négative car elle nous dit que dans le présent nous pouvons faire des choix et ceux-ci détermineront notre futur. Shubhakrt est un signal pour nous de décider d’apprendre les vrais enseignements du Sanātana Dharma afin d’avoir des bases solides dans le domaine religieux et spirituels. L’obstacle principal est souvent la tradition qui nous enferme dans des croyances illusoires. L’hindouisme est une école de la vie. Nous devons franchir les différents niveaux pour atteindre la libération (moksha). L’hindouisme religieux est symbolique. Sans une initiation appropriée, nous risquons de tomber dans l’idolâtrie et les superstitions.

Shubhakrt est un espoir d’un avenir meilleur dans la gestion de nos actions quotidiennes, individuellement et collectivement. Ce n’est pas juste un nom d’année mais un message codé à déchiffrer, sachant que l’année prochaine s’appellera Shobhakrt où nous serons appelés à faire resplendir la Lumière.

Dans l’immédiat, la situation en Ukraine doit être notre souci majeur en voyant tant de destructions, de vies brisées et de mort. Nous pouvons participer à l’élan international – pas forcément en envoyant des armes – mais à apporter notre aide humanitaire à ce peuple écrasé par son « grand frère ». Nous pouvons aussi aider celles et ceux qui sont autour de nous en réalisant qu’elles et qu’ils sont aussi des incarnations du Divin. Pour reprendre l’expression bien connue en anglais « Service to mankind is service to God ! Servir l’humanité, c’est servir Dieu ! »

Shubhakrt est aussi un moment pour limiter nos gaspillages et nos pollutions de notre mère Terre. Chaque morceau de plastique ramassé et mis à la poubelle est un service rendu à notre environnement. Chaque investissement individuel pour limiter la consommation d’électricité ou d’eau est une aide précieuse pour nos générations futures. Nous pouvons investir individuellement dans de petits systèmes fonctionnant à l’énergie solaire au lieu d’abuser du courant électrique fourni par des centrales polluantes. L’énergie solaire est gratuite. Il nous faut un peu d’inventivité pour l’utiliser intelligemment.

Voilà quelques initiatives que nous pouvons prendre afin que 5123 ne soit pas seulement un moment festif mais soit un moment de sankalpa (décision) avec des conséquences positives dans notre vie et dans celle de ceux qui habitent notre chère planète Terre !

A toutes et à tous : Iniya 5123 Shubhakrt Nalputtandu Vazhttukkal ! Tous mes meilleurs vœux pour l’année 5123, Shubhakrt !

Swami Advayananda



Un message, un commentaire ?

signaler contenu


Facebook Twitter Linkedin Google plus