Culture et identité

Lancement de la 14e édition du concours littéraire en créole réunionnais

LanKRéol 2017 pou zot toute !

Témoignages.re / 22 février 2017

Ce mardi 21 février, lors d’une conférence de presse, le Conseil de la culture, de l’éducation et de l’environnement (CCEE), l’Union pour la défense de l’identité réunionnaise (UDIR) et la Ligue de l’enseignement (Fédération de La Réunion) ont donné le coup d’envoi de la 14e édition du concours LanKRéol. Voici de larges extraits de la présentation, par les organisateurs, de cet événement culturel qui joue un rôle très important dans la valorisation des atouts de nout lang é nout kiltir…

JPEG - 28.4 ko

Ce concours littéraire a pour vocation d’encourager et de dynamiser l’écriture en créole réunionnais, de susciter la création littéraire voire d’aider à la découverte de talents. Pourquoi un concours en langue créole ? Parce que c’est la langue maternelle de la majorité des Réunionnais. Parce qu’elle est tout à fait apte à transposer l’imaginaire réunionnais, riche en contes et légendes, et à exposer le rapport de l’Homme réunionnais au monde. Parce qu’elle fait partie intégrante de l’identité réunionnaise. Parce qu’une langue non écrite est une langue en danger. Parce que même si, favorisée, notamment par les besoins liés à l’enseignement, elle connaît un développement croissant, la littérature en créole réunionnais a encore besoin d’être stimulée.

L’engouement pour le Pri LanKRéol en quelques chiffres : Depuis 2004, ce sont 145 candidatures, 228 œuvres examinées et 30 auteurs primés et remarqués ; en 2016, ce sont 15 candidatures, 23 œuvres examinées et 6 auteurs primés et remarqués :

- Nouvelle & Conte : Prix LanKRéol 2016 : ‘’Sipek Pardon’’ de Cindy Refesse - Konpliman : ‘’Rivièr noir’’ de Vincent Constantin - Koudpous : ‘’Lombraz domoun’’ de Patrick Jean-Daniel Atide - Koudkèr : ‘’Mové zam’’ de Vincent Constantin.

- Fonnkèr & Slam : Prix LanKRéol 2016 : ‘’Terin Laviyon’’ de Cindy Refesse - Konpliman : ‘’Zwazo mon péi’’ de Jean-Hugues Pausé - Koudpous : ‘’Mwin pa Zenfan Kayénn’’ – Tounet Koudkèr : ‘’In ti grin’’ de Jean-Hugues Pausé.

- Pièce de théâtre : Konpliman : ‘’Dhattura’’ de Marcélino Médusé - Koudpous : ‘’Koméraz dann ménaz’’ de Cindy Refesse.

À qui s’adresse le concours LanKRéol ?

À toute personne physique majeure au 1er janvier de l’année en cours, sans condition de résidence sur le territoire réunionnais.

Comment participer au concours LanKRéol ? Proposer une œuvre rédigée en créole réunionnais dans l’un des genres littéraires ci-après : nouvelle, conte, fonnkèr, slam, pièce de théâtre.

Quelles sont les règles du concours ? Pour chaque genre littéraire, les contraintes d’écriture sont les suivantes : nouvelle (30 pages maximum) ; conte (30 pages maximum) ; fonnkèr (un fonnkèr = une œuvre), chaque recueil présenté doit comporter un maximum de trois œuvres ; slam (un slam = une œuvre), chaque recueil présenté doit comporter un maximum de trois œuvres ; pièce de théâtre (aucune restriction du nombre de pages. Toutefois, le nombre de pièces de théâtre proposé par un candidat ne doit pas excéder 2).

De manière à laisser libre cours à la créativité des candidats et compte tenu du fait que la graphie du créole réunionnais n’est pas encore standardisée, les organisateurs ont fait le choix de n’imposer aucun thème, ni système graphique. Toutefois, la graphie utilisée devra être cohérente.

Où retirer le dossier ?

Le dossier de participation, composé du règlement du concours, de la fiche d’inscription et des autorisations de publication & de modification des œuvres, est à retirer auprès du CCEE au 34, rue Sainte-Marie, à Saint-Denis, ou à demander par mèl à ccee.lareunion@cr-reunion.fr ou sur le site web www.ccee.re

Rappel : Déroulement de la 14e édition du Pri LanKRéol en 3 dates :

Mardi 21 février 2017 : lancement du concours par une conférence de presse au CCEE ;

Mercredi 21 juin 2017 : date limite de dépôt des manuscrits par les candidats ;

Samedi 28 octobre 2017 : Remise des prix aux lauréats lors de la Journée internationale du créole.

Chaque année, la Journée internationale du créole est une occasion de célébrer la langue et la culture créoles à travers les pays et communautés ayant le Créole en partage (soit à travers le monde plus de 13 millions d’âmes métisses unies).