Témoignages - Journal fondé le 5 mai 1944
par le Dr Raymond Vergès

Accueil > Culture > Culture et identité

Lémurer ou ne pas lémurer, telle est la question

Quelques nouvelles révélations à propos des Révélations du Grand Océan

vendredi 30 septembre 2005


Le Ventabren art contemporain, dirigé par le poète avant-gardiste français Julien Blaine, s’est entouré de 7 artistes réunionnais pour apporter quelques nouvelles révélations à propos des ’Révélations du Grand Océan’ de Jules Hermann. À découvrir obligatoirement.


"C’est une piste de politique de l’imaginaire", disait Christian Floy Jalma. "L’œuvre de Jules Hermann recrée la civilisation réunionnaise, propose une vision indépendante". Maire de Saint-Pierre, Président du Conseil général, Président de l’académie de La Réunion, Notaire, Jules Hermann (1846-1924) était également, sinon surtout, un fou littéraire, apôtre de la Lémurie. Un mythe construit par l’auteur. Aujourd’hui, il sort de l’ombre, toujours un peu plus. Son nom même sort de l’ombre. Plusieurs artistes, écrivains, poètes, plasticiens, proposent "Quelques nouvelles révélations à propos des Révélations du Grand Océan" de Jules Hermann. ""Révélations du Grand Océan" est une œuvre inachevée", explique Nicolas Gérodou, professeur de français, par ailleurs écrivain et poète, auteur de "Passage des Lémures en pays Mafate", édité aux éditions Grand Océan, en 2003.
Les auteurs se défendent d’avoir proposé un travail autour de Jules Hermann. Le travail qu’ils proposent se veut être la continuité du travail inachevé de J. Hermann. C’est en fait un tremplin pour imaginer, un ouvrage qui servira à nous ouvrir sur l’imaginaire, un mythe, mais surtout un outil pour arriver à comprendre le travail de Jules Hermann.

Autour de Julien Blaine

"Ce projet fait suite à la résidence de Julien Blaine en 2003 à Manapany. On lui avait proposé d’avoir des liens plus consistants avec d’autres artistes, en travaillant sur l’œuvre de Jules Hermann", indique Antoine du Vignaux, directeur artistique de LERKA. Julien Blaine, le poète mondialement connu est emballé par le projet. De là est né le concept “les ateliers Jules Hermann”. Par ailleurs, les artistes ont marché sur les traces de Jules Hermann, oiseaux qui marchent au Piton Tortue, supposé être le centre de la Lémurie. Laurent Segelstein propose ensuite un travail informatique et audiovisuel, dont "quelques nouvelles révélations à propos des Révélations du Grand Océan", est l’adaptation papier. "Il s’agit de deux œuvres distinctes", note Laurent Segelstein, dans son avant-propos. Vous aurez l’occasion de vous en rendre compte. D’autant que les ateliers ont fait se rencontrer Barbara Robert, Patrice Treuthardt, Laurent Segelstein, Stéphane Gilles, Lolita Monga, Cristian Floy Jalma, Antoine du Vignaux, Nicolas Gérodou. Certains d’entre eux sont d’ailleurs allés présentés cet ouvrage à Aix en Provence, dont Patrice Treuthard, le maître des kabars, diseur de mots sorciers, "enclin à lémurer dans l’île des signes madécasses". Les auteurs de "Quelques nouvelles révélations à propos des Révélations du Grand Océan" espèrent pouvoir faire le même kabar au pays. Nous l’espérons également. D’autant que rares sont ceux qui connaissent les œuvres du sculpteur “inconnu”.

Mystérieux sculpteur alsacien

Les lecteurs pourront également découvrir, à titre post-mortem malheureusement, les œuvres de Hervé Kirmann, un alsacien originaire d’Epfig de passage sur notre île, décédé en 2002, un artiste au parcours mystérieux, peut-être autant que Jules Hermann. HERvé KirMANN... Hermann, les artistes y voient du sens. Julien Blaine en tout cas. c’est la raison pour laquelle il a tenu à exposer les œuvres de ce sculpteur alsacien, venu chercher un peu d’exotisme dans notre pays. Découvrez cet univers, ce monde des Lémures, peut-être même vu, inhalé par Hervé Kirmann, comme du souffle de Jules Hermann. Peut-être sont-ce là un fou littéraire et un dément plasticien, à découvrir. Publié aux éditions NèPE pour le compte du Ventabren art contemporain (VAC), ce livre s’est vu soutenir par la Région Provence Alpes Côte d’Azur (PACA), le Conseil général des Bouches-du-Rhône, la communauté du pays d’Aix, mais également par la Région Réunion, le Conseil général de La Réunion, la DRAC et la ville de Saint-Denis. Vous pourrez vous le procurer au prix de 40 euros.

Bbj


Un message, un commentaire ?

signaler contenu

Plan


Facebook Twitter Linkedin Google plus