Culture et identité

Les tambours résonnent à nouveau au temple Pandialé de Ravine Creuse à Saint-André

Paul Dennemont / 27 août 2021

Dans la nuit du samedi 8 mai 2021, un incendie d’origine criminelle ravageait le Temple Hindou Pandialé de Ravine-Creuse à Saint-André, causant d’importants dégâts. Des statues ont été brûlées, et certaines divinités dérobées.

JPEG - 87.2 ko

Ce fut un choc non seulement pour les membres de la communauté, mais également pour les habitants du quartier. Rappelons que ce lieu de culte accueille chaque année, le 2 janvier, une marche sur le feu connue de tous. Le temple attenant à l’ancienne usine sucrière de Ravine Creuse – dont les vestiges comme la cheminée sont encore visibles – date vraisemblablement des années 1860 -1880, années correspondant à l’arrivée massive des engagés indiens pour les besoins de la culture de la canne à sure, et appelés « engagés du sucre ». Ce temple fait par conséquent partie de la riche Histoire de Ravine Creuse et de celle de Saint-André, en général.

JPEG - 112.7 ko

Après plus de trois mois de travaux de rénovation qui ont mobilisé près de 300 000 Euros, les tambours résonnent à nouveau, le temple a ouvert ses portes aux pénitents depuis ce mercredi. Les membres de l’association Pandialé de Ravine Creuse présidée par Vianney Settema, ne sont pas peu fiers – de l’élan de solidarité – des épreuves franchies, du travail accompli par tous et qui permettent aujourd’hui aux pénitents, soulagés, de retrouver leur lieu de culte.
A l’occasion de la réouverture du temple des cérémonies, ouvertes à tous, se déroulent jusqu’à ce vendredi, dans le respect des règles sanitaires.

Paul Dennemont