Témoignages - Journal fondé le 5 mai 1944
par le Dr Raymond Vergès

Accueil > Culture > Culture et identité

“Memwar” : Ravnal rend un hommage au maloya

Sortie d’un nouvel album de musique à La Réunion

jeudi 27 janvier 2022


« Memwar » est un un album de 12 titres. A travers des textes en créole, Ravnal interroge nos choix de vie et de société, parle de nos aspirations et de nos égarements. Ravnal rend un hommage au maloya dans un album abordant aussi bien la vie intime que dénonçant certains faits de société actuels, le tout parsemé de moments intenses.


Le répertoire est composé de chansons issues de la culture populaire contemporaine. Il inclut également des compositions étonnantes sur des rythmes de maloya fusion et de poèmes de la littérature réunionnaise à l’instar de la reprise des textes de Jean-Paul Cadet " Vin desanm " ou de Jean Albany " Monte chemin cormoran ".

Dans cet album, Ravnal propose un voyage au son de la voix atypique d’Olivier Cadet, le leader du groupe. Cette culture hybride dont le groupe s’inspire, situe Ravnal dans un univers poétique, à la frontière de la tradition et de la modernité. A travers des textes en créole, Ravnal interroge nos choix de vie et de société, parle de nos aspirations et de nos égarements ; Premier album du groupe, " Mémwar » vient comme une bouffée d’air frais à la fois intime et universelle.

Parmi les 12 titres de l’opus :

“Dorina” traite avec malice du mariage quand nous manquons de moyens financiers et de la première rencontre improbable avec la belle-mère.

“Ti zazakel” est un morceau dédié à tous ceux qui se sont retrouvés face à une situation dramatique de la perte d’un enfant.

« Sa lazi » aborde un voyage à travers l’Asie. L’auteur constate une grande disparité sociale et des injustices criantes comme par exemple l’observation du peuple Rohingyas s’éteindre, écrasé par le totalitarisme dans notre criminelle indifférence.

“Memwar” est un voyage introspectif afin de trouver de la ressource nécessaire pour sortir du brouillard et d’un terrain marécageux grâce aux expériences et aux épreuves de la vie.

“Vin desanm” parle de l’abolition de l’esclavage du 20 décembre 1848 à La Réunion et de l’Histoire de La Réunion avec ses vagues de migrants venant de tous les horizons. Un titre chanté en duo avec l’auteur de la chanson, Jean-Paul Cadet.

Ravnal rend un hommage au maloya dans un album abordant aussi bien la vie intime que dénonçant certains faits de société actuels, le tout parsemé de moments intenses.

Olivier Cadet

Olivier Cadet est un chanteur et un musicien réunionnais. Il y a quelques années, ce Tamponnais a commencé à écrire ses premiers textes, une passion transmise par son père, le poète Jean-Paul Cadet. Il découvre alors ses capacités vocales et d’écriture et se lance dans la chanson en reprenant notamment Jean Albany. Aujourd’hui, Oliver compose ses propres morceaux de maloya en s’inspirant des grands artistes réunionnais comme Danyèl Waro, Bernard Grondin (Ravan’), Bastèr ou encore Gilbert Pounia.

À propos de l’album

– Pochette réalisée par Estelle Pattiama.
– Enregistré au Studio MDC PROD (Saint-Louis)
– Accompagnement technique : Remi Cazal

Voix et musiciens

– Voix : Olivier Cadet
– Les musiciens :
• Luigi Lefèvre (basse)
• Sébastien Huet (guitare électrique),
• David Joany (Roulèr)
• Vincent Phileas (Percussions)

Les chœurs : Flora Ognard-Bellon et Emilie Maillot



Un message, un commentaire ?

signaler contenu

Plan


Facebook Twitter Linkedin Google plus