Culture et identité

Seychelles et Comores à l’affiche du FIFAM

Festival International du Film d’Amiens 2017

Alain Gili / 8 novembre 2017

Les Seychelles et les Comores seront aussi à l’affiche du FIFAM d’Amiens du 10 au 18 novembre.

JPEG - 33.2 ko
Moutia des Seychelles.

Les Seychelles ? Les militants réunionnais du créole se souviendront combien cela paraissait « révolutionnaire » quand la F. Abel Gance proposait aux associations du Port, et de toute l’île et un jour… sur un grand mur blanc du quartier de La Source, à Saint-Denis, dès 1988, en cinema 16 mm, le film de Gérard Le Chêne -Alain d’Aix « Vivre en Créole ». Grâce au FIFAM, ce film introuvable de 1981 sera de nouveau visible. Un film sur… et « par » les Seychelles, puisque réalisé en osmose avec la militante du créole (et ministre) Gabrielle d’Offay . On lui souhaite après Amiens un retour ému dans nos îles indianoécanes… Car les Seychelles furent le premier pays de notre région à décider que le créole (de « Franconésie ») fut, avec l’anglais et le français, la langue nationale de ce pays unique. Les Seychelles devenues depuis le pays du grand festival « Bann Zil ».

Les Comores ? Ce ne sont là que quelques aperçus, car il y aura plein de découvertes, au FIFAM, sur ces premiers « Ecrans d’Indianocéan » : on pourra découvrir par exemple au FIFAM une création originale de l’ardente Christine Salem, qu’elle conçut avec un cinéaste colombien de talent, c’est le film CM « Cilaos ». Découvrir un très beau film-conte de Mounir Allaoui, et pour l’Union Comorienne, la réalisatrice comorienne vivant à Bruxelles Hachimiya Ahamada sera membre d’un jury… Et puis on verra au FIFAM, travaillant avec les Universités, les membres des associations malgaches et comoriennes de la Picardie, moulte réunionnais et créoles des « Hauts de France ». Un lycée d’Arras (le sait-on ?) a même créé un événement Maloya avec ses élèves, il y a quelque mois. Ce fut gentiment signalé par la judicieuse nouvelle chaîne TV de service public France Info : rare qu’on voie un lycée du coup si enthousiaste en zone tempérée !

Alain Gili

Voir en ligne : Site du Festival international du film d’Amiens