Témoignages - Journal fondé le 5 mai 1944
par le Dr Raymond Vergès

Accueil > Culture > Culture et identité

Signature du pacte linguistique et création d’un Office public de la langue réunionnaise

Le gouvernement et les présidents du Département, de la Région et de l’Association des maires interpellés

jeudi 7 avril 2022


Voici le courrier adressé par Lantant LKR aux présidents des collectivités, de l’Association des maires et au ministre des Outre-mer


Mesdames et messieurs les responsables politiques nationaux et locaux,
Notre association se questionne sur la signature du pacte linguistique entre les élus locaux et nationaux permettant d’aboutir à la création d’un Office public de la langue réunionnaise.

En effet, au vu des annonces des différentes représentantes et des représentants lors de ces seconds États-Généraux en octobre 2021 et après y avoir participé, nos membres s’attendaient à l’annonce de la signature d’un pacte linguistique, validé au préalable par les collectivités locales et le ministère de la Culture.

L’exemple de la Région des Hauts de France nous laissait espérer une avancée rapide vers un Office public de la langue réunionnaise. Hélas, à ce jour soit près de 6 mois plus tard, aucune concrétisation n’a été opérée et nous nous interrogeons.
La Réunion est-elle tributaire du fait qu’étant un DROM, la signature d’un pacte linguistique impliquerait d’autres enjeux que ceux des autres langues régionales de France ? Comment expliquer que ce document ne soit toujours pas signé alors que les entités concernées étaient toutes d’accord en octobre 2021 ?

En cette semaine des langues vivantes, notre association réaffirme le besoin d’un Office public. Ce groupement d’intérêt public, à l’instar des autres Offices publics de France, permettrait à l’État et aux collectivités de soutenir et de renforcer les politiques partenariales menées en faveur de la langue réunionnaise et de prendre pleinement leurs responsabilités à la hauteur des enjeux de notre société, notamment pour l’école, comme préconisé par les textes de loi. Un Office public de la langue réunionnaise est le seul outil garant d’une réelle prise en compte des spécificités linguistiques de nos territoires et d’une réelle représentativité de l’ensemble des acteurs institutionnels et associatifs dans un espace où près de 80% de la population parle le réunionnais.

Veuillez agréer, mesdames et messieurs les responsables, notre profond respect.

Giovanni Prianon
Président Lantant LKR



Un message, un commentaire ?

signaler contenu

Plan


Facebook Twitter Linkedin Google plus