Culture et identité

Une riche commémoration de l’engagisme à La Réunion

Du 8 au 11 novembre, de salles de conférences dionysiennes au Lazaret de la Grande Chaloupe

LB / 3 novembre 2018

Ce vendredi 2 novembre au Lazaret 2 de la Grande Chaloupe, les diverses institutions et associations organisatrices de l’édition 2018 de la commémoration de l’engagisme à La Réunion ont tenu une conférence de presse pour présenter le riche programme de cet événement, qui se tiendra du 8 au 11 novembre dans plusieurs salles de conférences à Saint-Denis et au Lazaret de la Grande Chaloupe.

JPEG - 110.8 ko
De gauche à droite, les organisateurs et présentateurs de l’édition 2018 de la commémoration de l’engagisme à La Réunion : Josiane Chane-Yin, vice-présidente de la Fédération des Associations Chinoises de La Réunion ; Jean-Luc Amaravady, représentant de la Fédération Tamoule de La Réunion ; Catherine Chane-Kune, directrice du Service Culture au Département ; Béatrice Sigismeau, élue du Département, déléguée à la Culture ; Honoré Rabesahala, président de l’association Miaro ; Michèle Marimoutou Oberlé, présidente du Conseil Scientifique du lazaret de la Grande-Chaloupe ; Jean Barbier, conservateur en chef du musée historique de Villèle - La Réunion ; Jessica Play, responsable du lazaret de la Grande Chaloupe.

Les jeudi 8, vendredi 9 et samedi 10 novembre, de 8 heures à 19 heures, successivement au Conseil départemental, à l’amphi bioclimatique de l’Université et aux Archives départementales Sudel Fuma, auront lieu les Journées internationales d’études sur l’engagisme pour commémorer le 190e anniversaire de l’arrivée des premiers ‘’engagés du sucre’’ en 1828, soit 20 ans avant l’abolition de l’esclavage dans le pays. Selon le programme, « ces journées s’organiseront autour de trois principaux axes : d’une part, un état des lieux sur les sources locales et les biais engendrés par leur état lacunaire ; d’autre part un questionnement sur la situation des régions d’origine au moment des départs et/ou l’impact de ces départs ; enfin une première présentation des sources existantes dans les régions d’origine et les problèmes posés pour les collecter ». Et ce projet, qui s’intitule ‘’Regards d’ici et d’ailleurs sur les engagismes à La Réunion’’, est géré par un Conseil scientifique présidé par Michèle Marimoutou Oberlé, docteure en histoire.

Concernant la ‘’Journée en mémoire des engagés’’ célébrée le dimanche 11 novembre, ont été présentées les associations participantes : la Fédération Tamoule de La Réunion, la Fédération des Associations Chinoises de La Réunion, le CRAN, l’association KAFPAB, le Cercle Généalogique de Bourbon et l’association MIARO. Voici le programme annoncé à ce sujet :

10h - 11h, procession et hommage des associations aux engagés face à la mer. Départ de la procession depuis le lazaret n° 1 vers la mer ; 11h - 14h 30, temps culturel ;
11h 15, discours du Président du Conseil départemental, mots des associations ; 12h, concert de Kréolokoz. Toute la journée : visite des expositions du lazaret n° 1 de La Grande Chaloupe (‘’Quarantaine et Engagisme, Métissage végétal’’) et du lazaret n° 2 (‘’l’Archéologie pour écrire l’Histoire’’) ; présentation des carnets de voyage réalisés par les élèves des collèges Jean Lafosse (Saint-Louis), Simon Lucas (Etang-Salé), Jules Solesse (Saint-Paul) et Jean Albany (La Possession) ; recherches généalogiques avec le Cercle Généalogique de Bourbon ; visite du chantier de réhabilitation du lazaret n° 2 avec l’association CHAM.


L. B.