Culture et identité

Valoriser les atouts du peuple réunionnais

Premier Forum réunionnais du peuplement

Manuel Marchal / 19 octobre 2016

Un collectif d’associations organisera le 29 octobre prochain à Montgaillard le premier Forum réunionnais du peuplement afin de promouvoir la rencontre des cultures qui constituent l’identité réunionnaise. Ce collectif souhaite également bâtir une Maison du peuplement. Ce projet affiche des convergences avec la Maison des civilisations et de l’unité réunionnaise. Il rappelle combien la MCUR est une nécessité, et souligne une fois de plus la grave erreur de ceux qui s’y opposent.

JPEG - 58.8 ko
Les organisateurs du premier Forum réunionnais du peuplement.

Le 29 octobre prochain, le domaine de Montgaillard à Saint-Denis accueillera le premier Forum réunionnais du peuplement. C’est une initiative de plusieurs associations culturelles parmi lesquelles Les amis de l’Afrique, la Fédération des associations chinoises, Tamij Sangam, la Fédération des Associations mahoraises, l’association Culture et traditions comoriennes.

L’objectif de cette journée est de mettre en valeur les différents apports des grandes civilisations qui ont contribué au peuplement de notre île. Il veut aussi promouvoir une singularité de notre île. Car à La Réunion, des personnes originaires de lieux aussi divers que l’Afrique, Madagascar, l’Inde, la Chine ou l’Europe ont réussi à créer un peuple où cultures et religions arrivent à dialoguer. Ce sera l’occasion de rappeler cet exemple réunionnais dans un monde déchiré par les conflits et les replis identitaires.

Carrefour des cultures

C’est une « invitation à défendre l’identité culturelle de La Réunion et à dire non à l’uniformité », indique Samuel Mouen, des Amis de l’Afrique. Après avoir rappelé le peuplement de notre île marqué par l’esclavage et l’engagisme, il indique que « la mémoire collective a la place dans ce récit ». Et il insiste sur la dimension d’ouverture de cette manifestation, un carrefour des cultures qui construisent La Réunion.

Selvam Chanemougam, de Tamij Sangam, rappelle que La Réunion fait partie du monde. L’avenir est en danger si des valeurs de division venues de l’extérieur sont importées. D’où l’importance de valoriser la richesse de nos diversités.

Pour Josiane Chane Hin, de la Fédération des associations chinoises, cette manifestation vise à afficher « notre appartenance à la société réunionnaise », notre volonté à « construire la culture réunionnaise ». Pour cela, ce genre de manifestation permet de mieux se connaître pour avancer ensemble.

M. Mohamed, de la Fédération des associations mahoraises, appelle à la participation la plus large possible. Il rappelle que le but commun des participants est de participer au développement de cette île.

M. Souhaili, de l’association Culture et traditions comoriennes, insiste sur la qualité du vivre-ensemble réunionnais. Il note aussi qu’un nombre important de Réunionnais ont un nom à consonance comorienne, ce qui rappelle la contribution de l’archipel au peuplement de notre île.

4 intervenants sont au programme de cette journée : Philippe Jean-Pierre, Prosper Eve, Wilfrid Bertile et Paul Hoarau. Ces communications seront entrecoupées d’échanges avec le public. Un déjeuner offert précédera une après-midi culturelle et festive. Les organisateurs insistent sur le fait qu’il est important de réserver en appelant un des numéros suivants : 0692 404 606 ou 0692 386 195.

Pour une Maison commune aux Réunionnais

La conférence de presse a permis d’évoquer aussi un projet cher au collectif. Il s’agit de la création d’une Maison du peuplement. Elle vise à permettre aux Réunionnais de mieux se connaître grâce à une meilleure compréhension de l’histoire, et également en valorisant l’échange entre les différents apports qui constituent La Réunion.

L’objectif est aussi de montrer au monde qu’il est possible pour des cultures d’origines diverses d’arriver à vivre ensemble et à construire un récit commun. Cette réalisation a donc aussi un but touristique.

Cette idée montre d’importantes convergences avec celui de la Maison des civilisations et de l’unité réunionnaise. Il rappelle la justesse de ce projet porté de longue date par le PCR et qui a commencé à être mis en œuvre lors de la présidence de Paul Vergès à la Région Réunion. Cela répond à une forte attente de la part d’associations culturelles notamment, afin de renforcer La Réunion au moment où la mondialisation s’accélère. Cela met aussi en évidence la grave erreur des adversaires de la MCUR. Car comment peut-on justifier être contre un outil qui favorise la cohésion du peuple réunionnais ?

M.M.