Témoignages - Journal fondé le 5 mai 1944
par le Dr Raymond Vergès

Cliquez et soutenez la candidature des Chagossiens au Prix Nobel de la Paix

Accueil > Culture > Hommage

Hommage du PCR à Maryse Condé

Disparition de l’écrivaine, militante culturelle et politique

mercredi 3 avril 2024, par Parti Communiste Réunionnais


Dans un communiqué diffusé ce 2 avril, le Parti communiste réunionnais rend hommage à Maryse Condé qui vient de nous quitter.


Le Parti communiste réunionnais a eu la tristesse d’apprendre ce 2 avril le décès de Maryse Condé.

Connue principalement comme écrivaine, elle reçut en 2018 le « Prix Nobel alternatif » de Littérature. Elle fut également enseignante en Afrique et en Amérique.
Née en Guadeloupe à l’époque de la colonisation, elle poursuivit sa scolarité en France.
Au contact notamment des écrits d’Aimé Césaire et Frantz Fanon, elle décida de s’engager dans la lutte anti-coloniale.

Dans son pays, elle participa à la fondation de l’Union populaire pour la libération de la Guadeloupe qui militait pour l’indépendance : « certains d’entre nous croyaient que l’indépendance était à portée de main et que nous pourrions construire du jour au lendemain une société socialiste dans laquelle les Guadeloupéens n’utiliseraient pas de voitures individuelles mais uniquement les transports en commun », dit-elle plus tard au sujet de cet engagement.

Maryse Condé fut la première présidente du Comité pour la mémoire de l’esclavage qui proposa le 10 mai comme date commémorative de la Journée nationale des mémoires de l’esclavage, de la traite et de leurs abolitions. La Réunionnaise Françoise Vergès lui succéda.

Maryse Condé voulait mourir en tant que « Guadeloupéenne indépendantiste ». Elle n’a jamais renié son engagement anti-colonial et aujourd’hui, les plus hautes autorités lui rendent de nombreux hommages.

Fait au Port, ce mardi 2 avril 2024
Bureau de presse du PCR


Un message, un commentaire ?

signaler contenu


Facebook Twitter Linkedin Google plus