Hommage

CGPER : Décès de Georges-Marie Lépinay : les planteurs perdent un grand camarade de lutte

Hommage de la CGPER

Témoignages.re / 1er septembre 2021

Dans son message de condoléances, le syndicat d’agriculteurs rappelle combien l’ancien secrétaire général était impliqué aux côtés de planteurs dans les luttes. Défenseur des planteurs et des ouvriers d’usine, Georges-Marie Lépinay était un acteur de la lutte pour que tous les travailleurs puissent vivre dignement de leur travail, notamment les agriculteurs.

JPEG - 94.5 ko
Georges-Marie Lépinay.

La CGPER a eu la tristesse d’apprendre ce 30 août le décès de Georges-Marie Lépinay, ancien secrétaire général de la CGTR. Notre syndicat salue la mémoire d’un Réunionnais engagé toute sa vie pour la cause des travailleurs. Il fut un des grands acteurs de la bataille pour l’égalité sociale qui a permis aux Réunionnais d’avoir les mêmes droits sociaux que tous les autres citoyens de la République.

L’engagement de Georges-Marie Lépinay fut marqué par la solidarité avec les planteurs. Tout comme son prédécesseur à la tête de la CGTR, le regretté Bruny Payet, Georges-Marie Lépinay n’hésitait pas à s’engager physiquement à nos côtés. Avec les planteurs et les ouvriers de l’usine, il se battit sans compter pour empêcher la fermeture de l’usine de Savanna. Il avait compris que la canne à sucre ce n’était pas seulement de l’agriculture mais aussi des travailleurs, un savoir-faire et un réseau de solidarité qui sont une richesse réunionnaise à préserver et valoriser.

La CGPER n’oubliera jamais cette solidarité. Avec le décès de Georges-Marie Lépinay, les planteurs perdent un grand camarade de lutte. Le plus bel hommage que nous puissions lui rendre sera de montrer qu’il avait raison de se battre pour notre cause. Ceci ne peut que renforcer notre détermination à pérenniser la canne à sucre à La Réunion, avec des planteurs vivant dignement du fruit de leur travail.

A sa famille, à ses proches, à ses amis, à ses camarades de la CGTR, la CGPER adresse ses plus sincères condoléances.


Le Président de la CGPER
​ Jean-Michel Moutama