Hommage

Décès de Jacques Chirac : communiqué du PCR

Parti Communiste Réunionnais / 27 septembre 2019

JPEG - 49.2 ko
C’est sous le 2e mandat de Jacques Chirac que la France signa avec la Région présidée par Paul Vergès l’accord permettant le financement de la nouvelle route du littoral et du tram train. La remise en cause de cet accord par Didier Robert a plongé La Réunion dans la crise.

« Dans les actions que Jacques Chirac a mené, il y en eut des positives, et d’autres moins.
Quand il fut Premier ministre pour la seconde fois, il fit voter une loi contre l’égalité sociale outre-mer. Élie Hoarau et Paul Vergès ont alors démissionné de leur mandat de député à l’Assemblée nationale. L’égalité sociale fut finalement obtenue sous la pression des luttes.

Jacques Chirac fut le premier président de la République à honorer la date anniversaire de l’abolition de l’esclavage. Pour La Réunion, un pays qui a connu l’esclavage, c’est un signe de reconnaissance à souligner.

À la fin de son second mandat de président de la République, il était en phase avec Paul Vergès sur le climat. C’est ce qu’indiquait sa déclaration à la Conférence Rio+10 : « la maison brûle mais nous regardons ailleurs ».

Quand le PCR a mené la bataille pour accentuer la décentralisation, en demandant une Région aux compétences élargies, un Conseil général centré sur le social, et une réforme administrative faisant de La Réunion une région avec deux départements, Jacques Chirac était d’accord avec ce projet.

Sur le plan international, Jacques Chirac a empêché l’alignement de la France derrière les USA lors de la guerre contre l’Irak.

Il fut Président de la République pendant 12 ans, le PCR s’incline devant sa mémoire et présente ses condoléances.

Fait au Port, ce jeudi 26 septembre 2019 »