Hommage

Décès de Marcelino Dos Santos : « La part africaine de La Réunion »

Disparition d’un fondateur du FRELIMO

Ary Yée Chong Tchi Kan / 13 février 2020

Marcelino Dos Santos est décédé à l’âge de 90 ans, ce 11 février 2020. Il nous a semblé nécessaire de partager ce témoignage en mémoire des anciens et au futur des nouvelles générations.

JPEG - 50.4 ko

La photo ci-jointe a été prise, en 2012, à l’occasion du Centenaire de l’ANC (African National Congress-Congrès National Africain) à Bloemfontain, précisément lors de la soirée consacrée à l’accueil des Chefs d’Etats et délégués étrangers. On peut voir Marcelino entourée de la délégation de La Réunion invitée par le parti de Libération de l’Afrique du Sud composée de Christophe Rocheland (à gauche), Président de l’Association Coopération/Réunion Afrique du Sud et moi-même représentant le Parti Communiste Réunionnais, l’un des rares partis politiques invités pour la circonstance.

Toujours alerte, à 82 ans, Marcelino avait insisté pour nous inviter à sa table. De telles amabilités et proximités tiraient sa source de l’histoire de luttes communes contre le colonialisme et l’apartheid, animée par des dirigeants politiques exceptionnels. Il suffit de reprendre les archives du Journal Témoignages pour se rendre compte de la solidarité entre le Parti Communiste Réunionnais, le Front de Libération du Mozambique (Frelimo), l’African National Congress (ANC), la SWAPO etc.

Arrivé à la Présidence de la Région Réunion, Paul Vergès avait organisé des visites officielles en Afrique du Sud et au Mozambique, berceaux du peuplement de La Réunion. A chaque fois, la délégation réunionnaise et son chef reçurent des accueils dignes de Chef d’Etat. Dans ce contexte d’approfondissement des relations historiques, Marcelino Dos Santos a été invité par la Région à la cérémonie de remise des prix “Zarboutan Nout Kiltir” en 2005 qui a distingué les artistes Firmin Viry et à titre posthume Granmoun Lélé, Granmoun Baba, Granmoun Bébé.

Le communiqué de la Région se situait dans le prolongement des relations politiques. “La Réunion aura le grand privilège d’accueillir Monsieur Marcelino Dos Santos, éminente personnalité du Mozambique, fondateur du Frelimo (Front de libération du Mozambique) et ancien président de l’Assemblée Nationale de la République du Mozambique”. Il était “accompagné de Monsieur Alexandrino José, professeur d’Histoire à l’Université Eduardo Mondlane de Maputo”. Il a donné une Conférence à l’Université “le Mozambique, hier et aujourd’hui”. La délégation avait également rencontré les chefs d’entreprises qui ont accompagné Paul Vergès en 2003. Lors de leur séjour, les invités ont été reçus par Elie Hoarau au nom du PCR.

Pour nous qui sommes depuis longtemps impliqués dans les questions internationales, le décès de Marcelino Dos Santos à 90 ans alerte sur l’urgence de renouer des relations solides avec l’Afrique. On l’avait senti lors de la Conférence Internationale du PCR l’an dernier avec la présence de Ben Martins, compagnon de lutte de Mandela. Nous ne pouvons pas ignorer la décision de l’Union Africaine de réaliser une grande zone de libre-échange impliquant tout le continent et les îles voisines. Le Forum Politique des îles prend toute sa place dans ce contexte mouvant. Tous les pays se préparent à l’abattement des frontières en juillet 2020. Des progrès remarquables sont apparus dans la première décennie d’application des objectifs de l’Agenda 2063. La Réunion est située à la porte d’entrée de ce formidable mouvement historique. Nous ne devons pas gâcher notre chance sur l’autel d’intérêts parisiens ou bruxellois.

Que la disparition de Marcelino Dos Santos sonne le réveil africain des Réunionnais. Nos sincères condoléances à sa famille et au peuple Mozambicain.

A Saint Denis, le 12 février
Ary YEE CHONG TCHI KAN
Secrétaire du Parti Communiste Réunionnais pour les Affaires internationales