Hommage

Décès de Valérie Bénard : messages de condoléances

Témoignages.re / 9 février 2018

La disparition de la conseillère régionale déléguée à la lutte contre l’illettrisme a suscité une vive émotion. Voici quelques messages de condoléances diffusés hier.

JPEG - 36.2 ko

Cyrille Melchior, président du Conseil départemental

C’est avec tristesse que j’apprends le décès de Valérie Bénard, conseillère régionale, des suites d’une maladie.

Valérie Bénard était une jeune élue. Elle portait avec beaucoup de cœur et de détermination ses combats sociaux, en faveur des plus vulnérables notamment. En qualité d’élue déléguée à la lutte contre l’illettrisme, elle aura été particulièrement dévouée à cette cause cruciale pour notre territoire et pour nos familles.

Une femme d’engagement s’en est allée. Une femme qui avait le courage de ses convictions et de ses valeurs.

Au nom du Département de La Réunion et des conseillers départementaux, j’adresse mes plus sincères condoléances à sa famille ainsi qu’à ses proches.


Jean-Raymond Mondon, président du CESER

C’est avec une immense tristesse que nous apprenons le décès de Valérie Benard, Conseillère régionale déléguée à l’Égalité des chances.

Au nom de l’ensemble des membres et du personnel du CESER, je présente à sa famille nos sincères condoléances, en particulier à son père qui a été membre de notre Conseil. Nous perdons une grande dame. Femme d’engagement, responsable sociale et politique de grande valeur, elle avait à cœur de conduire, avec générosité et talent, les missions qui lui étaient confiées. Nous garderons à la fois le souvenir de son sourire, de sa courtoisie, de sa gentillesse, mais en même temps, de la force, du courage, de la détermination, avec lesquels elle a mené les actions au service de nobles causes. Sa générosité restera gravée dans nos mémoires. Nous lui devons une profonde gratitude pour le travail remarquable qu’elle a mené avec passion et pour le rôle éminent qui a été le sien, notamment dans le développement des cases à lire, ou plus largement dans le dispositif de lutte contre l’illettrisme. Les membres du CESER s’honorent d’avoir travaillé aux côtés de Valérie Benard qui aura été à la fois une amie et une interlocutrice d’une compétence exceptionnelle. À son mari, à ses enfants, à ses parents, nous exprimons nos sentiments les plus attristés.


Max Banon, CGTR

C’est avec beaucoup de tristesse que j’ai appris le décès de Valérie Bénard.

A toute sa famille je présente mes sincères condoléances.

Valérie faisait partie des femmes Reunionnaises “dobout”, elle menait un combat pour son petit pays La Réunion, très attentive aux plus démunis j’ai pu le constater à travers de nos échanges au CESER. Repose en paix Valérie le combat continue.


Jean Hugues Ratenon, député de La Réunion

C’est avec tristesse que j’ai appris le décès de Valérie Bénard.

Femme de conviction et de combat, elle a été terrassée par la maladie.

La bataille pour sauver les ex employés de l’Arast, son engagement politique (vice-présidente de la Région) où elle s’était faite remarquer dans la lutte contre l’illettrisme ou encore la mise en place de l’école de la 2e chance, ont démontré son grand cœur, son dévouement pour les autres, et sa fibre sociale.

Je m’incline avec respect devant sa dépouille ; j’adresse mes sincères condoléances à ses 2 enfants,
à son père Jean-Claude Bénard, et à toute sa famille dont je partage la peine et leur apporte tout mon soutien dans cette épreuve.


Pascal Valiamin, Délégué de Solidaires-Réunion

L’Union Syndicale Solidaires 974 adresse ses très sincères condoléances à la famille de Valérie Bénard qui nous a quittés dans la nuit.

Nous apportons notre soutien le plus chaleureux, à sa famille et à son papa, Jean-Claude Bénard, ancien Délégué de Solidaires-Réunion dans cette douloureuse épreuve.

Valérie a su affronter son dernier combat avec un courage qui force le respect. Combattante dans l’âme, ne lâchant jamais rien, comme par exemple dans la longue bataille avec ses amis de l’ex-Arast, loyale, Valérie exprimait en permanence des valeurs de fraternité et de partage.

« Il restera de toi ce que tu as donné

Ce que tu as donné, en d’autres fleurira

Ce que tu as semé, en d’autres germera. »