Hommage

GDIR : « hommage aux victimes des attentats de Pâques au Sri-Lanka »

Message du Groupe de dialogue inter-religieux de La Réunion

Témoignages.re / 4 mai 2019

Le président du GDIR, Idriss Issop-Banian, a été le premier à intervenir ce 3 mai lors du rassemblement de solidarité avec les victimes des attentats au Sri-Lanka. Voici la teneur de ses propos.

JPEG - 59.1 ko

« Au nom du peuple réunionnais, dans toute notre diversité culturelle, philosophique et spirituelle, nous voulons dire aujourd’hui que nous partageons l‘émotion suscitée à travers le monde par les multiples attentats qui ont endeuillé le Sri-Lanka le dimanche 21 avril dernier, le jour de Pâques.

Ces attentats –suicides d’une violence inouïe ont été commis par des terroristes djihadistes dans des hôtels et dans des églises de la capitale Colombo. Ils ont fait plus de 250 morts et près de 500 blessés. Tous des innocents. Un lourd bilan macabre à l’aune d’une tragédie absolue.

Ce jour là c’est la communauté chrétienne du Sri-Lanka qui était particulièrement visée. Des familles catholiques qui assistaient à la messe pascale ont été décimées par la violence des bombes humaines qui ont dévasté leurs lieux sacrés de culte.
Nous condamnons de la manière la plus ferme tous ces actes terroristes qui, au mépris de la sacralité de la vie humaine, massacrent des fidèles en prière dans les églises, les synagogues ou les mosquées. Tous ces actes sont des insultes à l’humanité.

C’était à quelques encablures d’ici. Et l’onde de choc nous a tous bouleversés et étreint le cœur de douleur et d’indignation.

Depuis ce jour nous ne cessons de penser à toutes ces familles qui souffrent dans leur chair et leur âme la perte cruelle d’êtres chers et, à ces centaines de personnes blessées qui luttent encore pour leur survie dans des hôpitaux.
Nous pensons aussi à toute la société sri-lankaise endeuillée qui risque, encore une fois, d’être ébranlée par la résurgence de conflits intercommunautaires.

Nous sommes réunis cet après-midi pour exprimer toute notre affectueuse proximité et notre profonde compassion aux familles endeuillées. Nous rendons hommage à la mémoire de toutes les victimes de cette barbarie. Et nous souhaitons une prompte guérison aux personnes blessées.

Nous exprimons aussi notre solidarité à la population sri-lankaise qui, nous l’espérons vivement, ne se laissera pas entrainer dans la spirale de la peur et de la violence. Et qu’elle s’attachera surtout à préserver la concorde et l’unité entre toutes ses composantes : Cingalais et Tamouls. Bouddhistes, hindous, chrétiens et musulmans.Pour que la violence ne l’emporte pas sur l espérance !
Que ce geste d’amour que nous posons tous ensemble aujourd’hui contribue a panser les blessures et à apaiser les cœurs. »