Hommage

Georges-Marie Lépinay, ardent militant de la cause des travailleurs, nous a quittés

La CGTR perd son ancien secrétaire général

Témoignages.re / 30 août 2021

La CGTR a annoncé ce 30 août la disparition de Georges-Marie Lépinay, ancien secrétaire général du syndicat entre 1987 et 1996.

JPEG - 94.5 ko
Georges-Marie Lépinay.

Georges-Marie Lépinay symbolise une vie militante engagée aux côtés des travailleurs en lutte, solidaire de tous les Réunionnais abandonnés par le système.

Bien avant de diriger la CGTR, Georges-Marie Lépinay était journaliste à Témoignages. Il fut un de ceux qui contribuèrent à faire vivre la parole du journal fondé par le Docteur Raymond Vergès, devenu quotidien du Parti communiste réunionnais. Durant cette période, il faisait partie de l’équipe qui révéla les scandales tels que le trafic d’enfants plus connu sous le nom d’affaire des Enfants de la Creuse, ainsi que celui de la clinique du Docteur Moreau à Saint-Benoît qui pratiquait des stérilisations forcées. Ces crimes s’inscrivaient dans une politique visant à empêcher le développement de La Réunion, en favorisant l’exil vers la France des forces vives du pays.

Georges-Marie Lépinay était le dirigeant de la CGTR quand fut menée la bataille pour l’égalité sociale. Il fut un acteur important des luttes qui permirent d’appliquer la loi votée en 1946. Il était également très engagé aux côtés des plus démunis. La cause des planteurs lui tenait également à coeur, et il produisit ainsi de nombreux articles sur la filière canne. Il permit ainsi à Témoignages de devenir le journal de référence de ce domaine.

Pour de nombreux camarades, notamment à la CGTR, Georges-Marie Lépinay était un témoignage vivant de décennies de luttes menées par les Réunionnais. Il continuait à partager son expérience, ainsi que le fruit de ses recherches sur l’histoire du syndicalisme à La Réunion. C’est ainsi qu’il présenta tout cet historique lors des commémorations du 50e anniversaire de la création de la CGTR en 2008.

Georges-Marie Lépinay était animé d’un idéal : la cause des travailleurs. De nombreux combats sont encore à mener, et les poursuivre reste le plus bel hommage à rendre à ce dirigeant syndical qui vient de nous quitter.

A sa famille et à ses proches, Témoignages présente ses sincères condoléances.