Hommage

Hommage à Edouard Savigny assassiné à Saint-André le 10 décembre 1967

Commémoration annuelle organisée par la Section PCR de Saint-André

Parti Communiste Réunionnais / 13 décembre 2019

Comme tous les ans, une délégation de la Section PCR de Saint-André - composée de Jean-Paul Ciret, David Gauvin, Paul Dennemont et de Jacky The-Seng - s’est rendue sur la tombe d’Edouard Savigny pour rendre hommage au militant battu à mort par des nervis près de la Mairie, le dimanche 10 décembre 1967, jour d’élection. En y associant bien entendu les autres personnes victimes de la répression, sous l’ère Michel Debré. C’est un devoir militant pour qu’on n’oublie jamais ces tragédies passées.

JPEG - 132.4 ko

Cette année, cet hommage – symbolique soit-il - revêt un caractère un peu particulier. Pour cause. La date anniversaire de la mort d’Edouard Savigny coïncidant à quelques jours près avec la disparition d’Eugène Rousse, pilier de la mémoire historique réunionnaise. En effet, Eugène Rousse s’est investi énormément dans la restitution du passé et a été l’auteur de nombreux ouvrages sur l’histoire politique de la Réunion, du PCR, de ses luttes et les figures militantes qui ont marqué la vie du Parti.

Un des 7 martyrs du néo-colonialisme

Et dans l’un de ses ouvrages, intitulé « Hommage à 7 martyrs Réunionnais », Eugène Rousse raconte justement les circonstances dans lesquelles 7 Réunionnais ont perdu la vie, en étant victimes de violences néo-coloniales. Edouard Savigny est l’une de ces 7 victimes. Voilà pourquoi il nous fallait, à cette occasion, citer Eugène Rousse et saluer sa mémoire.

Ceci étant, si l’ère Debré fait partie du passé, beaucoup reste encore à faire. Il y a encore trop de violence. Beaucoup trop. Les scènes brutales que nous avons assistées, lors des manifestations des gilets jaunes en témoignent. Et que dire de ces propos violents, haineux déversés par certains élus de Saint-André, à chaque conseil municipal ? C’est précisément cette haine envers l’adversaire politique qui a ôté la vie à Edouard Savigny, à Saint-André.

Enfin, est-il besoin de préciser qu’au-delà de cet hommage rendu à Edouard Savigny, il faut y voir l’expression d’une volonté de lutte pour le présent et l’avenir, de notre Section.

Section PCR de Saint-André