Hommage

Hommage d’ATR-FNAUT à Maurice Soubou

Nos peines

Témoignages.re / 3 juillet 2017

François Payet et Pascale David sont membres de l’association ATR-FNAUT où Maurice Soubou était très impliqués. Lors de la cérémonie d’adieu hier au Funérarium, ils ont rendu un hommage donc voici le contenu.

JPEG - 39 ko
Pascale David et François Payet.

Voilà Maurice, ce dernier jour de juin, pour la première fois, tu nous auras fait défaut.

Dans le bus qui t’emmenais rejoindre Pascale et Sylvie à La Mare, pour une réunion chez Transdev, c’est sur un dossier d’ATR que tu t’es reposé définitivement.

Pour notre association, Alternative Transport Réunion, tu as été dès sa naissance le 12 novembre 2012, un camarade de combat pour les déplacements durables à La Réunion. Ce combat, nous l’engagions alors par la lutte contre la NRL. Il n’est pas simple d’en être le trésorier et pourtant tu en as accepté la charge et les responsabilités au bureau.

Pour nous aussi tu as été un compagnon dévoué de tous les instants. Toujours disponible pour nos actions et réunions et toujours prêt à rendre service.

Pour nous, tu avais aussi régulièrement une petite attention généreuse.

Quand tu t’engageais, c’était par conviction sans jamais attendre quelque chose en retour.

Cet après-midi du 30 juin 2017, soudainement et il paraît sans souffrance, ton horloge intime s’est arrêtée comme tu as vécu : dans la discrétion, solitaire peut être, mais entouré de ceux pour lesquels tu te vouais.

Autorise-nous une pensée, un regret : dans le bus, un défibrillateur devrait être à la portée du chauffeur formé lui-même aux premiers secours. Après tout, il y a des vieux, des femmes enceintes, des gens fragiles et aux heures de pointe il fait chaud.

Nous gardons de toir un dernier souvenir heureux et le chagrin de ne plus te voir à nos côtés, aux côtés de ta famille à qui nous adressons toute notre sympathie et nos sincères condoléances, aux côtés de tes camarades et amis. Regardes, beaucoup de ceux qui le pouvaient sont là.

Après nos regrets, quels mots alors pour définir le compagnon que tu as été et l’image que nous garderons de toi ?

Conviction, générosité, solidarité, humilité, amitié…

Oui Maurice, tous ces mots et bien d’autres encore te décrivent et c’est bien un ami que nous venons de perdre.