Hommage

Hommage de l’Association musulmane de La Réunion au Père Michel Lelong

Dialogue inter-religieux

Témoignages.re / 18 avril 2020

Le Père Michel Lelong « a été pendant un moment à la tête du Service des Relations avec l’Islam (SRI) de la Conférence des Évêques de France. Il s’est beaucoup impliqué jusqu’à ses derniers jours dans le Dialogue Islamo-Chrétien, et c’est dans ce cadre qu’il avait été invité à La Réunion par l’AMR en 1991. Il suivait avec beaucoup d’intérêt les évènements concernant notre île où il avait tissé de forts liens d’amitié », rappelle Houssen Amode, président de l’Association musulmane de La Réunion, signataire de ce témoignage :

JPEG - 36.2 ko

En tant que Président de l’Association Musulmane de La Réunion je l’avais invité dans notre île où il avait séjourné du 21 au 25 mai 1991, à une époque où le Dialogue Interreligieux n’y était pas encore organisé, le GDIR n’ayant été créé qu’en 2000.
Ce fut un très grand privilège pour nous de l’accompagner dans le cadre de son programme comprenant des rencontres avec les autorités administratives, l’’Evêque de La Réunion, des personnalités musulmanes et de divers horizons.
Ses conférences publiques et ses interventions dans les médias avaient beaucoup marqué les esprits tant par son immense culture que par l’humanité et l’humilité se dégageant de sa personnalité.

Son respect envers les autres croyances et la fraternité toute naturelle témoignée à son prochain, avaient immédiatement convaincu quant à ses grandes qualités humaines. Sa prise de parole à la Mosquée Kheïr ul Masadjid de la Ville du Port, un vendredi à l’heure de la grande prière (une première), et sa rencontre avec le directeur, les enseignants et les élèves de la Médersa de Saint-Denis de La Réunion, avaient permis à son auditoire et à ses interlocuteurs de mesurer sa profonde connaissance de l’Islam mise au service de la Fraternité et de la Paix.
A titre personnel il m’avait honoré en me demandant de le rejoindre au sein de l’ADIC (Association pour le Dialogue Islamo-Chrétien) qu’il présidait, et de participer avec lui à un certain nombre de rencontres au niveau national, comme cela avait été le cas à la Grande Mosquée de Paris, le Recteur de l’époque M Tedjini HADDAM étant lui-même très impliqué dans le Dialogue.
Je l’ai ensuite immédiatement rejoint lorsqu’il avait quitté l’ADIC pour fonder et présider le GAIC (Groupe D’amitié Islamo-Chrétienne).
J’avais eu aussi l’opportunité de le voir ensuite à plusieurs reprises lors de mes déplacements à Paris, y compris chez lui dans la modeste chambre qu’une amie avait mise à sa disposition et où il pouvait bénéficier d’une atmosphère familiale.
Il ne manquait pas alors de s’enquérir des nouvelles de l’île, et des personnes rencontrées qui lui étaient devenues familières.

Enfin cette personnalité attachante, forte de ses convictions, n’avait pas hésité malgré l’incompréhension voire l’opposition au sein de son Église et des représentants de l’Etat, et en dépit d’une intense campagne de dénigrement de la part de ses détracteurs qui lui a été préjudiciable, à militer pour des causes difficiles et notamment l’avènement d’une Paix juste et durable en Palestine.
Au nom de l’Association Musulmane de La Réunion et en mon nom personnel, je voudrais témoigner de la perte immense que représente sa disparition, et adresser nos sincères condoléances à sa famille, à ses amis et à ses compagnons de route notamment au sein du GAIC.
Il restera dans notre mémoire comme un grand ami des Musulmans et de l’île de La Réunion.