Hommage

Hommage du PCR à Bruny Payet

Parti Communiste Réunionnais / 14 septembre 2020

Le PCR s’honore d’avoir eu à sa direction, un militant exemplaire tel que Bruny Payet qui a consacré sa vie entière à lutter pour le bien-être de ses concitoyens et qui a porté l’espoir d’une humanité fraternelle et heureuse.

JPEG - 69.9 ko
Lors de la création du PCR en 1959, Bruny Payet, Gervais Barret, Paul Vergès, Léon Feix, Pierre Rossolin et Léonide Laude.

Le Parti Communiste Réunionnais tient tout d’abord à présenter à l’épouse de Bruny Payet, à ses enfants, à ses frères et sœurs ainsi qu’à toute sa famille et ses proches ses plus sincères condoléances.

C’est toute La Réunion qui doit rendre hommage à Bruny Payet et le remercier pour tout ce qu’il a fait pour son pays et son peuple. Bruny a été de tous les combats des Réunionnais et des Réunionnaises. Il était avec les planteurs, les ouvriers, les chômeurs, les fonctionnaires, les intellectuels, les jeunes, les femmes…
A leur tête, il a lutté inlassablement pour l’émancipation de son pays et de son peuple afin de les sortir de la misère et de l’exploitation coloniale et pour la reconnaissance de leur identité. Il a présidé le comité pour la reconnaissance du 20 décembre et de sa célébration.

Bruny avait de fortes convictions humanistes. Dans son bureau, chez lui, trônait une photo de Karl Marx qui l’inspirait dans ses réflexions en faveur de l’avènement d’un monde nouveau où l’exploitation de la planète et de l’homme par l’homme n’existerait plus.
C’est cet idéal communiste qui l’animait. Il s’efforçait, « quoi qu’il puisse lui arriver » disait-il, de faire partager cet idéal en militant au PCR qu’il a cofondé avec Paul Vergès et en contribuant au journal Témoignages, qu’il a longtemps dirigé.

Bruny Payet était un internationaliste convaincu. Il était solidaire des luttes anti-impérialistes notamment des peuples d’Algérie, du Viêt-Nam, d’Afrique du Sud…
Secrétaire Général de la CGTR, il était membre de la Fédération Mondiale des Syndicats (FSM). Il avait noué des relations de luttes avec les travailleurs malgaches, de la Fiséma, de Maurice et des Seychelles.

Bruny Payet disparait aujourd’hui, il laisse derrière lui des acquis fondamentaux pour les Réunionnais et La Réunion comme le SMIG, les allocations familiales, la caisse complémentaire de retraite, la bourse aux boursiers, la cantine gratuite, l’emploi des jeunes et pour l’application à La Réunion du code du travail et des droits sociaux.

Le PCR s’honore d’avoir eu à sa direction, un militant exemplaire tel que Bruny Payet qui a consacré sa vie entière à lutter pour le bien-être de ses concitoyens et qui a porté l’espoir d’une humanité fraternelle et heureuse.
Merci camarade Bruny.

Le Comité Central
Parti Communiste Réunionnais



Un message, un commentaire ?

Signaler un abus



Messages






  • C’est avec beaucoup de tristesse et d’émotion que nous avons appris le décès de Bruny Payet . Homme engagé politiquement au PCR et syndicalement à la CGTR ,il a été un grand serviteur et ,combattant pour le peuple Réunionnais. Très jeune ,j’allais l’écouter au meeting du PCR à Saint-André.Dans les années 70,je l’ai rencontré plusieurs fois dans l’hexagone,il nous a été très précieux lors de la création du collectif DOM-TOM à la CGT.Puis en 2005,lorsque le parti était l’invité d’honneur à la fete de l(humanité à La Courneuve. C’est aussi depuis cette date sous la conduite du PCR que nous tenons un stand dans cette grande fête de partage , de solidarité en réunissant des centaines Réunionnais et amis de notre Ile.Que son Âme repose en paix. Adieu camarade.
    Pour l’Association 2 ATF
    Bernard PARVEDY

    Article
    Un message, un commentaire ?