Hommage

Hommage pour le dernier voyage de Lucien Biedinger

Les cendres de Lulu ont rejoint leur dernière demeure

Manuel Marchal / 7 décembre 2020

Ce 2 décembre, Lucien Biedinger a rejoint sa dernière demeure. Les cendres de l’ancien rédacteur en chef de Témoignages reposent désormais au colombarium du cimetière paysager du Port, tournées vers la tombe de son camarade Paul Vergès. Un hommage en toute simplicité à l’image de l’héritage que Lulu nous laisse, un militant totalement dévoué à la cause du peuple réunionnais et à la modestie aussi grande que l’ampleur de son engagement pour la libération du pays où il a choisi de vivre et d’être enterré auprès du peuple qu’il aimait et qui l’a adopté.

JPEG - 117 ko

Lucien Biedinger est décédé le 23 novembre dernier. Le lendemain à Saint-Denis, la crémation a été précédée d’une cérémonie d’adieu sortant de l’ordinaire. En effet, le défunt reçut successivement les hommages du président du PCR, du rédacteur en chef de Témoignages, de l’évêque de La Réunion du président du Groupe de dialogue inter-religieux, avant l’adieu de la famille.

Il est rare qu’un défunt suscite un tel hommage, d’autant plus que Lucien Biedinger n’a jamais été un élu, un grand patron, un haut fonctionnaire, ou une personnalité médiatique.

Ceci était la conséquence d’une vie menée au service du rassemblement du peuple réunionnais pour sa libération. Cela a amené Lucien Biedinger à s’impliquer fortement dans les activités culturelles et politiques du pays que lui et sa famille ont choisi pour vivre et y être enterrés. Cet engagement l’a conduit naturellement à travailler entre autres aux côtés du Groupe de dialogue inter-religieux.

JPEG - 96.7 ko

Hommages de Raymond Lauret et Reynolds Michel

Une semaine après cette cérémonie, un hommage a été rendu mercredi à Lucien Biedinger lors de l’entrée de ses cendres dans son tombeau. Situé dans le colombarium du cimetière paysager du Port, le casier est tourné en direction de la tombe de Paul Vergès, dont Lulu était un ami. « Imaginez les conversations qu’ils pourront avoir », a ainsi souligné Raymond Lauret à l’occasion de sa prise de parole. L’ancien premier adjoint de Paul Vergès a également remis à la famille un album rassemblant toutes les réactions et reportages liés au décès de Lucien Biedinger.

Compagnon de route de Lucien Biedinger, Reynolds Michel fut lui aussi expulsé de La Réunion pour les mêmes raisons : leur lutte pour la justice sociale. Il rendit hommage à son camarade par la lecture de deux textes .

Tout d’abord, « Nous sommes des êtres vulnérables » de sa composition, puis « Chercher en avant » de Pierre Teilhard de Chardin. Enfin, il dit un « Notre père » « pour le repos de l’âme de Lucien et la consolation de sa famille ».

JPEG - 103 ko

« J’ai vécu avec un être extraordinaire »

Simone Biedinger a fait alors part des remerciements de la famille. La veuve du défunt s’est d’ailleurs exclamé au sujet de l’hommage rendu le 24 novembre à Saint-Denis : « qu’avons-nous fait pour mériter une telle cérémonie d’adieu, avec la présence de l’évêque et du président du Groupe de dialogue inter-religieux ? Cela veut dire que j’ai vécu avec un être extraordinaire ».

Désormais, Lulu repose dans la terre du peuple qui lui a ouvert ses bras, dit-elle en substance.

L’hommage se conclut par une initiative de Ninine Michaud : la reprise de « Kaskavel », chanson popularisée par Maximin Boyer et le groupe Kayambé, un ami de Lulu qui nous a quitté en 2018.

Pars en paix Lulu, tu restes dans nos cœurs et nos actions. Tu rêvais qu’à l’horizon de tes combats s’éveille une Réunion nouvelle, aux responsabilités assumées par un peuple réunionnais libéré. Faisons que ton nom puisse parvenir à toutes les générations jusqu’à la réalisation de ton rêve.

Lulu, merci pour tout
Na rtrouvé lo frèr

M.M.