Hommage

Jard Judex nous a quittés comme il a vécu : dans la discrétion…

Mickaël Rosalie . Raymond Lauret / 19 mai 2020

JPEG - 36.2 ko

La nouvelle est tombée alors que nous ne nous attendions pas : Jard Judex nous a quittés jeudi dernier à l’âge de 77 ans.

On a beau avoir perdu de vue quelqu’un, lorsqu’il s’en va pour un autre monde, les images du passé nous reviennent, un passé que nous sommes quelques-uns à avoir vécu avec lui.

Jard Judex a traversé l’histoire de sa ville du Port en ne laissant personne indifférent. Ce ne sont pas les employés de la Société de Transit Georges Michel qui diront le contraire, lui dont le coup d’œil sur les opérations de chargement des navires dans le port était particulièrement précieux et donc sollicité. Quand les containers sont mis en cales, tout semble simple. Mais il importe que tout soit prévu et calculé pour que l’équilibre du bateau ne soit jamais remis en cause lorsque l’ancre sera levée pour plusieurs jours de navigation. Et pour cela, Jard Judex avait la confiance de tous ceux qui étaient concernés par cette responsabilité pas toujours facile à assumer.

En plus de ces activités professionnelles, il était passionné par le football. C’est tout naturellement qu’il se retrouva aux côtés du Commissaire de police Alfred Léoville lorsque celui-ci fut appelé à la présidence de la Jeanne d’Arc, l’équipe emblématique du football portois. Là encore, Judex se donna sans ménager ni son temps, ni son tempérament de battant pour que l’idéal que « la Jeanne » pouvait représenter pour la cité maritime soit porté par tout un chacun.

Parallèlement, il lança l’équipe de football corporative de la SGM. Il était pour cela l’homme sur lequel chacun pouvait compter.
Depuis quelque temps, bien naturellement, il s’était rangé pour poursuivre dans la tranquillité ce qui lui restait de temps à donner aux siens. C’est dans la sérénité qu’il s’est éteint. Il n’aura laissé personne indifférent. Qu’il repose en paix.

Mickaël Rosalie et Raymond Lauret