Témoignages - Journal fondé le 5 mai 1944
par le Dr Raymond Vergès

Accueil > Culture > Hommage

Le 10 décembre 1967 à Saint-André : le souvenir d’une journée tragique, lourde de symbole

Hommage à Edouard Savigny

samedi 11 décembre 2021, par Jean-Paul Ciret


Il y a 54 ans, Edouard Savigny tombait sous les coups de nervis « nationaux », comme on disait si facilement à l’époque, pour se donner bonne conscience ! Et cela, un jour d’élections où Paul Vergès était candidat.


Le matin du vendredi 10 décembre, une délégation de militants de la Section de Saint-André du PCR, s’est rendue au cimetière de Saint-André sur la tombe d’Edouard Savigny, dans une démarche chargée de symboles à plusieurs titres.

D’une part, pour ne jamais oublier le souvenir d’une époque où de simples travailleurs sont tombés sous les coups de nervis et même de forces dites de « l’ordre ». Sept au total, entre 1949 et 1978, dans la lutte pour la liberté et la justice dans notre pays.

Ensuite pour bien se rappeler l’importance de Saint-André dans la lutte de Paul Vergès pour le peuple réunionnais, une ville où il a consacré beaucoup de détermination et de courage pour faire reculer les violences électorales et la fraude dont Saint-André est resté longtemps le triste symbole.

Enfin, pour bien mettre en garde le peuple réunionnais à un moment où l’extrême-droite revient en force au plan national et même ici à La Réunion. Comment ne pas s’inquiéter et s’émouvoir, en constatant la banalisation des idées de l’extrême-droite dont une représentante, candidate à l’élection présidentielle a pu être invitée par un maire réunionnais, un 20 décembre, anniversaire de l’abolition de l’esclavage dans notre pays !!!

Quel danger de voir ainsi récupérée, pour mieux la dévoyer, une date à la signification aussi noble et porteuse de tous les espoirs de liberté, de justice et de fraternité du peuple réunionnais !!!

Jean Paul Ciret



Un message, un commentaire ?

signaler contenu


Facebook Twitter Linkedin Google plus