Hommage

Le 12 octobre 2008 : cela fait 20 ans que Laurent Vergès nous a quittés

Hommage à Laurent Vergès samedi à la MJC de Château Morange à Saint-Denis

Témoignages.re / 13 octobre 2008

Cela fait déjà vingt ans ce dimanche qu’un violent accident de la route emportait le jeune député de La Réunion, Laurent Vergès, décédé le 12 octobre à l’âge de 33 ans. Que reste-t-il de sa mémoire ? La jeunesse se souvient-elle de cet homme hors du commun qui avait de véritables convictions politiques ? Tantôt rebelle, tantôt fonceur, comment aurait-il réagi face notre société de consommation ? Ce samedi 11 octobre 2008, l’UDIR (Union pour la Défense de l’Identité Réunionnaise) a voulu commémorer autrement sa disparition.

Organisé en partenariat avec “Lantouraz Laurent nout dalon”, c’est la 3ème soirée culturelle en hommage à Laurent Vergéès. La première s’était déroulée le 13 avril au Kabardock (Port), la seconde, le 31 mai à Saint-Louis. La troisième nous amène naturellement à la commémoration, en ce dimanche 12 octobre 2008, des vingt ans de sa mort. Cette soirée a eu lieu à la MJC (Maison des Jeunes et de la Culture) de Château Morange à Saint-Denis à 18h30. Vingt ans après sa disparition, des proches ou des amis sont venus sur scène pour lui rendre un hommage.

Un devoir de mémoire

Un devoir de mémoire avant tout pour la jeunesse réunionnaise, ne laissons pas un homme aussi talentueux sombrer dans l’oubli. Tout en musique et en poésie, Maximin Boyer, Amélie Burtaire, Jim Fortuné, Gaston Hoarau, Jonzo et ses slameurs, Mastane, Tiloune (Dépatatèr) se sont succédés. Du côté des poètes, Gérald Coupama, Annie Darencourt, Céline Huet, Teddy Gangama, Jeanzo, Carpanin Marimoutou, Nicolas M’Tima, Bernard Payet. L’émotion gagnait peu à peu la scène et la mémoire de Laurent Vergès renaissait à travers ses rencontres avec Alain Peters, à travers ses voyages, sa curiosité, sa passion pour la civilisation hindouiste. Artistes, militants ou amis, tous veulent aujourd’hui saluer la mémoire de cet homme hors du commun. Laurent reste un leader pour la jeunesse réunionnaise aujourd’hui en perte de repères politiques et culturels.

Sophie Bélim


Portrait d’un homme hors du commun

Né le 23 avril 1955 à Saint-Denis et mort le 12 octobre 1988 au Port, Laurent Vergès fut un homme politique réunionnais qui accéda très jeune au poste de député de La Réunion suite à son élection dans la deuxième circonscription de La Réunion. Il abandonne relativement tôt ses études d’économie quelques années plus tard pour mieux se lancer dans le journalisme, puis la politique. Il prend notamment la tête du quotidien “Témoignages” fondé par son grand-père paternel. Il voyage par ailleurs au Sahara occidental et dans différents pays d’Amérique du Sud et en revient conforté dans ses idées communistes. Il se présente finalement à plusieurs élections et manque de peu le poste de maire de Saint-André. Il est élu au Conseil régional de La Réunion dès la création de l’institution en 1983. Puis, en juin 1988, il est élu député. Il meurt dans un accident automobile sur la route du Littoral seulement 4 mois plus tard.