Hommage

Le message politique de Daniel Honoré : « nous c’est un peuple »

Retour sur les obsèques du militant culturel disparu

Témoignages.re / 23 octobre 2018

Samedi lors des obsèques de Daniel Honoré au centre funéraire de Commune Prima à Saint-Denis, Elie Hoarau, président du PCR, a été invité à s’exprimer. Il a rappelé le message politique laissé par Daniel Honoré : « nous c’est un peuple ».

JPEG - 97.5 ko

« C’est une grande perte pour toute La Réunion. Beaucoup ont dit ou écrit, tout ce qu’il a apporté à la littérature réunionnaise, à la poésie, à l’histoire, à la culture réunionnaise.
La question que certains pourraient se poser : qu’a-t-il apporté à l’homme politique ?

D’abord une amitié depuis le lycée, cela fait 60 ans que nous étions liés d’amitié.
Ensuite, l’homme politique comme toute personne engagée a des convictions mais nous ne sommes pas bardés de certitude. Il était là pour rappeler les fondamentaux, et dire : « nous c’est un peuple, nou na nout lang, nou na nout kiltir ».

Cela encourageait celles et ceux qui oeuvraient et oeuvrent pour la promotion de la reconnaissance du peuple réunionnais. Voilà le message politique que laisse Daniel Honoré, à ceux qui veulent bien entendre.
Je recueillais ce message avec beaucoup de réconfort parce que cela m’encourageait dans l’action que je menais. Nous échangions et je lui disais cela, et lui très modestement me disait : si sa i aide a zot, tan mié.

Daniel, ce que tu as fait continue de nous aider, et ce que tu as fait va encore pendant longtemps aider les nouvelles générations pour qu’elles aient bien conscience d’être Réunionnais, d’être contentes d’être Réunionnais, d’être fières d’être Réunionnais, et tu as beaucoup contribué à cela Daniel. »